Alma Tell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alma Tell
Description de cette image, également commentée ci-après
Alma Tell vers 1920.
Naissance
New York (État de New York)
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 39 ans)
Los Angeles (Californie)
États-Unis
Profession Actrice

Alma Tell est une actrice américaine du cinéma muet, née à New York (État de New York), le , et morte à Los Angeles (Californie), le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Alma Tell a commencé sa carrière au cinéma en 1915, celle-ci s'étant arrêtée aux débuts du parlant dans les années 1930.

Tell est née à New York en 1898, la sœur cadette de l'actrice Olive Tell (1895-1951). Elle a commencé en tant qu'actrice sur les scènes de New York avant de faire ses débuts à l'écran dans le drame réalisé par Edward José Simon, the Jester, sorti en . La carrière de Tell n'a jamais rivalisé avec celle de sa sœur aînée, et elle était le plus souvent reléguée dans les films comme second rôle[1].

Tout au long des années 1920, Tell est apparue en face d'actrices du muet comme Mae Murray, Corinne Griffith et Madge Kennedy et obtint un premier rôle en 1923 dans The Silent Command, un film réalisé par J. Gordon Edwards, aux côtés d'Edmund Lowe, Martha Mansfield et Béla Lugosi.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Alma Tell était mariée à l'acteur Stanley Blystone. Elle a fait sa dernière apparition dans le drame de 1934, Images de la vie, dirigé par John M. Stahl, qui mettait en vedette Claudette Colbert. Elle est morte en 1937 et a été enterrée au Valhalla Memorial Park Cemetery, à North Hollywood, en Californie[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alma Tell profile, AllMovie.com; accessed March 27, 2016.
  2. Find a Grave

Liens externes[modifier | modifier le code]