Ali Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ali Smith
Description de cette image, également commentée ci-après
Ali Smith au Festival international du livre d'Édimbourg, en août 2011.
Naissance (58 ans)
Inverness, Écosse
Activité principale
écrivain, auteur, dramaturge, journaliste
Distinctions
Auteur
Genres
roman, nouvelle

Compléments

Royal Society of Literature

Ali Smith, née le [1] à Inverness, est une écrivaine écossaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ali Smith naît une 1962 à Inverness de Ann et Donald Smith, tous deux membres de la classe ouvrière.

Elle étudie la littérature anglaise à l'Université d'Aberdeen de 1980 à 1985. Elle continue ensuite avec un doctorat sur le modernisme américain et irlandais au Newnham College de l'Université de Cambridge de 1985 à 1990. Durant ses études à Cambridge, elle commence à écrire des pièces de théâtre, et ne finira jamais son doctorat. Certaines de ces pièces sont jouées à l'Edinburgh Festival Fringe et aux Cambridge Footlights.

En 1990, elle quitte Cambridge pour Édimbourg, puis devient pendant deux ans professeure de littérature écossaise, anglaise et américaine à l'Université de Strathclyde. Elle quitte cependant ce poste en 1992 à cause de fatigue chronique. Elle travaille ensuite pour le journal The Scotsman, et publie en 1995 son premier livre, Free Love and Other Stories, qui remporte plusieurs prix littéraires écossais.

Elle écrit fréquemment pour The Guardian, New Statesman et The Times Literary Supplement, et a depuis remporté plusieurs prix internationaux pour ses livres (voir section « Prix et distinctions »).

Elle est membre de la Royal Society of Literature. Ali Smith est ouvertement lesbienne[2].

Smith vit à Cambridge avec sa partenaire, la réalisatrice Sarah Wood[3],[4].

Œuvres romanesques[modifier | modifier le code]

Ses romans sont des énigmes. Dans Comment être double, traduit en français et publié en 2017, il y a deux personnages distincts ; un peintre de la Renaissance qui cache son identité féminine et Georgia dit George une jeune anglaise du XXIe siècle qui vient de perdre sa mère. Le roman comporte deux chapitres numérotés « Un » pour chaque personnage. Le lecteur choisit son personnage et le chapitre lui correspondant.

La parution anglaise de How to Be Both comporte deux versions ; le chapitre concernant George suivi du chapitre concernant Francesco et l'inverse[5].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Elle obtient le prix Costa en 2005 pour The accidental[6] (La Loi de l’accident).

Elle est finaliste pour le Man Booker prize en 2014 avec Comment être double, et en 2017 pour Automne[7].

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Hôtel Univers [« Hotel World »], trad. de Laetitia Devaux, Paris, Éditions de l’Olivier, coll. « Littérature étrangère », 2003, 247 p. (ISBN 2-87929-335-9)
  • La Loi de l’accident [« The accidental »], trad. de Laetitia Devaux, Paris, Éditions de l’Olivier, coll. « Littérature étrangère », 2007, 307 p. (ISBN 978-2-87929-493-3)
  • Girl meets boy [« Girl meets boy »], trad. de Laetitia Devaux, Paris, Éditions de l’Olivier, coll. « Littérature étrangère », 2010, 139 p. (ISBN 978-2-87929-711-8)
  • Le fait est [« There But For The »], trad. de Laetitia Devaux, Paris, Éditions de l’Olivier, coll. « Littérature étrangère », 2014, 304 p. (ISBN 978-2-87929-712-5)
  • Comment être double [« How to be both »], trad. de Laetitia Devaux, Paris, Éditions de l’Olivier, coll. « Littérature étrangère », 2017, 304 p. (ISBN 978-2-8236-0883-0)
  • Automne [« Autumn »], trad. de Laetitia Devaux, Paris, Grasset, coll. « Fasquelle », 2019, 238 p. (ISBN 978-2-246-81907-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF14511274
  2. (en) « Ali Smith: the self is something to get rid of », sur The Times, (consulté le 19 mai 2015)
  3. Jeanette Winterson, « Ali Smith », The Times,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2009)
  4. (en) Noted, « Ali Smith interview », sur www.noted.co.nz (consulté le 25 septembre 2019)
  5. Thomas Stélandre, « Scotch double face : Un roman réversible », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mai 2017)
  6. « Le Whitbread Prize décerné à Ali Smith pour L'accident », sur La Dépêche de Kabylie, (consulté le 21 août 2014)
  7. (en) « Man Booker prize 2017: shortlist makes room for debuts alongside big names » , article The Gardian, 13 septembre 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]