Alfred Edward Housman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houseman.
Alfred Edward Housman
Naissance
Bromsgrove, Worcestershire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 77 ans)
Cambridge, Cambridgeshire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture anglais britannique

Alfred Edward Housman (parfois orthographié Houseman) est un philologue et poète britannique né le à Bromsgrove et mort le à Cambridge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfred Edward Housman est né à Valley House, Fockbury, près de Bromsgrove, dans le comté de Worcester. Son père était avoué. Son frère cadet, Laurence, se fera connaître comme romancier et dramaturge. Alfred étudia à la King Edward's School, à Bromsgrove, puis au St John's College, à Oxford, mais il échoua à l'examens de sortie, ce qu'il considéra comme une grande humiliation. De 1882 à 1892, il travailla à l'office des brevets à Londres, consacrant son temps libre aux études classiques pour acquérir une réputation d'érudit et ainsi retrouver sa fierté. Il écrivit également de la poésie pendant cette période, mais ce sont ses excellents articles sur les auteurs classiques grecs et latins et sur la critique textuelle qui lui valurent d'être nommé professeur de latin à l'University College de Londres en 1892. Il y resta jusqu'en 1911 et se fit un nom parmi les antiquisants de l'époque.

D'un abord sec et austère, Alfred Housman étonna ses étudiants et collègues lors de la publication de son premier recueil de poèmes, A Shropshire lad, en 1896. Le ton romantique contrastait avec sa sévérité apparente. A Shropshire lad est un cycle de poèmes centrés sur le personnage de Terence Hearsay, qui va vivre à Londres, loin de sa campagne natale. Très personnels et nostalgiques, ces poèmes reflètent un Shropshire idéalisé bien que rustique, tel que le rêve Housman, qui, à l'époque, n'y a jamais mis les pieds.

En 1911, Housman fut recruté comme professeur de latin à Cambridge, où sa réputation continua de croître. Il écrivit davantage de poèmes dans la veine de A Shropshire lad, publiés dans ses Last Poems en 1922. Il mourut en 1936 à Cambridge, mais ses cendres furent rapportées dans le Shropshire et enterrées près de la porte nord de l'église St Laurence, à Ludlow, sous une plaque portant ses propres vers :

Goodnight; ensured release,
Imperishable peace,
Have these for yours.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Recueils de poésie[modifier | modifier le code]

  • A Shropshire lad (1896)
  • Last poems (1922)
  • A Shropshire lad: authorized edition (1924)
  • More poems (1936)
  • Collected poems (1939)
  • Collected poems (1940)
  • Manuscript poems: eight hundred lines of hitherto un-collected verse from the author's notebooks (1955)
  • Is my team ploughing
  • Unkind to unicorns: selected comic verse (1995)
  • The poems of A.E. Housman (1997)

Recueils de textes en prose[modifier | modifier le code]

  • Selected prose (1961)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Marcus Manilius Astronomica (1903–1930)
  • Satires of Juvenal (1905)
  • Swinburne (1910)
  • Marcus Annaeus Lucanus, Belli Ciuilis Libri decem (1926)
  • The classical papers of A. E. Housman (1972)

en français[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A.E Housman: the scholar poet, par Richard Perceval Graves
  • Letters of A.E. Housman
  • Alfred Edward Housman's 'De amicitia' par Laurence Housman
  • Poetic art of A E Housman: theory and practice par B.J. Leggett
  • A.E. Housman par Norman Page

Source[modifier | modifier le code]

Biographie et références, en anglais