Alexis Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.

Alexis Martin dit
Alexis Saint-Martin
Alexis Saint-Martin

Naissance
Luxeuil (Haute-Saône)
Décès (à 92 ans)
Luxeuil-les-Bains
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1742-1801
Distinctions Chevalier de Saint-Louis

Alexis Martin dit Alexis Saint-Martin, né le à Luxeuil (Haute-Saône), mort dans sa ville natale le [1], est un général de brigade de la Révolution française.

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre en service le , comme soldat au régiment de Tournaisis, et il fait les campagnes de 1742 et 1743 en Bohême. En , il assiste au siège de Prague, et de 1745 à 1748, il est en Italie, où il est blessé au cou le , à la bataille de Plaisance. Il devient sergent le .

De 1757 à 1762, il participe à la guerre en Hanovre, et il est nommé sous-lieutenant de grenadiers le . Blessé d'un coup de feu à l'épaule en 1761, il devient manchot du bras droit et obtient le rang de capitaine le . Incorporé au régiment Royal-Italien le , il passe premier lieutenant de grenadiers le , capitaine en second le , et il est fait chevalier de Saint-Louis le . Capitaine commandant le , il obtient une pension de retraite de 1 400 livres le .

Le , il reprend du service, comme lieutenant-colonel au 2e bataillon de volontaires des Hautes-Alpes, et il est employé à l'armée de Belgique en 1792. En décembre de la même année, il commande le château de Namur, et il est nommé adjudant-général chef de bataillon le . Affecté à l'armée du Nord le , il est promu général de brigade le suivant à la division de Maubeuge. le , il commande Maubeuge et il est admis à la retraite le .

Remis en activité le , il prend le commandement de Luxeuil, et il est réformé le . Il est admis à la retraite le , avec une pension de 4 000 francs.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]