Léon Ier de Galicie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léon Ier.
Léon Ier de Galicie
Lev Danylovich of Halych.PNG
Léon Ier de Galicie
Titre de noblesse
Knèze
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Riourikides, Romanovichi family (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Svarnas
Irakli Danylovich (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Constance de Hongrie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Georges Ier de Galicie
Anastasia Lvovna (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Léon (Lev) Ier de Galicie (en Ukrainien: Лев Данилович) (12281301) a été le roi de Galicie et Volhynie (Lodomérie). Sous son règne, l'État de Galicie-Volhynie a été au sommet de sa puissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon était le fils de Daniel Ier de Galicie et sa première épouse Anne de Novgorod. Il a d'abord gouverné à Lviv et à Przemyśl avant d'hériter du trône de Galicie-Volhynie à la mort de son frère ainé Svarnas en 1269. Contrairement à son père, qui a poursuivi une politique anti-mongole, Léon a noué de bonnes relations avec la Horde d'or. En union avec les mongoles d'abord et avec Venceslas II de Bohême ensuite, il a attaqué la Pologne, en annexant la ville de Lublin, mais sa tentative de conquête de Cracovie a échoué. Il a également repris la ville de Moukatcheve aux hongrois.

Léon Ier a continué la politique économique de son père, en développant des villes et le commerce. En 1272, Léon a transféré la capitale de Chełm à Lviv[1] dont il a fait un centre commercial florissant et qui est depuis la ville la plus importante de Galicie.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

En 1247, Léon s'est marié à Constance, fille de Béla IV de Hongrie. À sa mort en 1301, son fils George Ier de Galicie lui succéda.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Józef Bartłomiej Zimorowic Leopolis Triplex (chronique de l'histoire de Lviv écrite au XVIIe siècle) Centr Europy Lviv (2002)