Alcidamas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alcidamas d'Élée
Defaut 2.svg
Naissance
environ
Élée (Asie mineure)
Décès
École/tradition
Principaux intérêts
Rhétorique, sciences politiques, critique littéraire
Idées remarquables
Formes et forces du discours
Influencé par
A influencé

Alcidamas, en grec ancien Αλκιδάμας, est un sophiste et rhéteur grec natif d’Élée en Éolide, actif au début du IVe siècle av. J.-C.

Disciple de Gorgias, à qui il succéda au sein de son école de rhétorique, il fut adversaire de l’enseignement d’Isocrate ; il a enseigné la technique rhétorique à de futurs prestigieux orateurs : Eschine et Démosthène.

Sa vie et les circonstances de sa mort sont inconnues. Il est cependant acquis qu'il a résidé à Athènes plusieurs années pour pouvoir enseigner. Sa présence en Sicile est probable, car un témoignage ancien[1] précise que ses œuvres étaient appréciées et recommandées à Syracuse ; de plus la Sicile était la terre d'origine de Gorgias, son maître. Il reste de lui deux harangues : l'une d'Ulysse contre Palamède, l'autre contre les rhéteurs du temps, œuvre authentique intitulée Sur les sophistes, où il argumente en faveur de discours impromptus plutôt que préparés par écrit.

Ses œuvres connues[modifier | modifier le code]

Discours sur des thèmes variés à la manière des sophistes 
  • Contre les sophistes
  • Contre Palamède
  • Un discours en faveur des Mésseniens intitulé Le Messéniaque[2]
  • Éloge de Naïs[3]
  • Éloge de la Mort[4]
  • Discours sur la musique[5]
Des ouvrages d'érudition 

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plutarque : Vie de Démosthène (5,7)
  2. Cité par Aristote dans La Rhétorique : II,23 1397a1).
  3. À propos d'une célèbre courtisane grecque : Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] (XIII 592C)
  4. Discours perdu de Ménandre le Rhéteur (Sur les discours épidictiques : II, 1).
  5. Fragment probable du début du propos dans le papyrus Pap Hibeh 13, attribué à Alcidamas par la critique moderne.
  6. Vie de Démosthène : 5,7)
  7. Quelques fragments papyrologiques sont conservés et un autre sur un palimpseste.

Note[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Alcidamas » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Plutarque, Vies parallèles [détail des éditions] [lire en ligne] (Vie de Démosthène)