Alberto Savinio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alberto Savinio
Alberto Savinio.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Mouvement
Père
Evaristo de Chirico (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Maria Savinio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Andrea Francesco Alberto de Chirico dit Alberto Savinio à partir de 1914 (Athènes, - Rome, ) est un écrivain, un peintre et un compositeur italien, et le frère cadet de Giorgio De Chirico.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alberto Savinio est l'un des inspirateurs du mouvement surréaliste, notamment avec le texte dramatique Les Chants de la mi-mort 1914, cité dans l'Anthologie de l'humour noir d'André Breton (1940), où l'auteur ne manque pas de souligner l'importance des frères de Chirico pour le surréalisme : « Tout le mythe moderne encore en formation s'appuie à son origine sur les deux œuvres dans leur esprit presque indiscernables, d'Alberto Savinio et de son frère Giorgio de Chirico. »

Il est également connu comme dramaturge et comme traducteur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et Essais
  • Hermaphrodito (1918)
  • La casa ispirata (1920)
  • Angelica o la notte di maggio (1927)
  • Capitano Ulisse (1934)
  • Tragedia dell'infanzia (1937)
  • Achille innamorato (Gradus ad Parnassum) (1938)
  • Dico a te, Clio (1940)
  • Infanzia di Nivasio Dolcemare (1941)
  • Narrate, uomini, la vostra storia (1942)
  • Casa "La Vita" (1943)
  • Luciano di Samosata: Dialoghi e saggi (1944)
  • Ascolto il tuo cuore, città (1944)
  • La nostra anima (1944)
  • Sorte dell'Europa (1945)
  • Introduction à une vie de Mercure (1945)
  • Souvenirs (1945)
  • I miei genitori, disegni e storie di Alberto Savinio (1945)
  • Tutta la vita (1945)
  • L'angolino (1950)
  • Scatola sonora (1955)
  • Vita dei fantasmi (1962)
  • Nuova enciclopedia (1977)
  • Torre di guardia (1977)
  • Il signor Dido (1978)
  • Vita di Enrico Ibsen (1979)
  • Il sogno meccanico (1981)
  • Palchetti romani (1982)
  • Capri (1988)
  • Destin de l'Europe, Christian Bourgois (1990)
  • La nascita di Venere (2007)
  • Ville, j'écoute ton cœur, Gallimard (2011)
Peinture

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reproduction dans "Beaux-Arts magazine' n°71, septembre 1989, p. 668
  2. Voir les œuvres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

• Marc Alyn, Alberto Savinio, le confiseur des morts, Approches de l'art moderne, Bartillat, 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]