Albert Eloy (football, 1892)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Albert Eloy (né en 1892))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert Eloy.

Albert Eloy
Image illustrative de l’article Albert Eloy (football, 1892)
Albert Eloy avec les Lions des Flandres le 4 janvier 1914
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Carnin
Décès (à 54 ans)
Lieu Anor
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Avant-centre
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1908-1919Drapeau : France Olympique lillois - (-)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1913-1914 Drapeau : France France 2 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Albert Eloy est un footballeur international français né le à Carnin et mort le à Anor.

Il joue comme avant-centre à l'Olympique lillois. Il compte deux sélections pour deux buts marqués en équipe de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Eloy intègre l'équipe première de l'Olympique lillois à l'âge de 16 ans. Champion de France scolaire avec le lycée Faidherbe[1], il remporte le Championnat USFSA du Nord en 1911, 1913 et 1914 avec le club nordiste. Joueur appréciant les terrains lourds[2], il est sélectionné en équipe de France USFSA le 1er janvier 1912 pour rencontrer l'Angleterre amateurs. Il inscrit le seul but des Français de la rencontre, perdue sur le score de sept buts à un[3].

Après l'adhésion de l'USFSA au CFI, il devient international le 9 mars 1913 pour une rencontre disputée au Stade des Charmilles face à la Suisse. À l'origine du premier buts inscrit par Charles Montagne, il inscrit un doublé et la France l'emporte sur le score de quatre buts à un[4],[5]. Le 4 janvier 1914, il rencontre avec les Lions des Flandres, la sélection USFSA du Nord, la sélection de Paris de la LFA. Il inscrit le premier but de la rencontre, remportée trois buts à zéro dans le stade de l'Olympique lillois[6].

Réserviste pour le match disputé à Lille contre la Belgique, remporté quatre buts à trois[7], il connaît sa dernière sélection en équipe de France, le 8 février 1914 contre le Luxembourg, rencontre perdue sur le score de cinq buts à quatre[8].

Il arrête sa carrière en 1919[9] et s'installe comme médecin militaire à Anor où il fonde le club de football de la ville la même année[10],[11]. Il meurt dans cette ville en 1947.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Eloy, « Mon plus beau souvenir de footbaler par l'international Eloy », La Vie sportive du Nord et du Pas-de-Calais et l'Union sportive réunies, no 66,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  2. « Une après-midi palpitante », La vie sportive du Nord de la France, no 61,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  3. Didier Braun, « 1er janvier 1912: Eloy marque un but aux Anglais, mais les Anglais en inscrivent 7 ! », sur uneautrehistoiredufoot.wordpress.com, (consulté le 23 avril 2016)
  4. « Schweiz - France 1:4 (1:2) », sur www.iffhs.de (consulté le 8 mars 2012)
  5. « Suisse - France », sur www.fff.fr (consulté le 23 avril 2016)
  6. « Historique LFA », sur om13fcs.com/, (consulté le 23 avril 2016)
  7. « France - Belgique », sur www.fff.fr (consulté le 23 avril 2016)
  8. « Luxembourg - France », sur www.fff.fr (consulté le 23 avril 2016)
  9. « Nos shots », La vie sportive du Nord de la France, no 100,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  10. Bernard Bailleul, « La fabuleuse histoire du football anorien », Anor Infos, no 3,‎ , p. 20 (lire en ligne)
  11. « Le club de football a quatre-vingt-treize ans », sur www.lavoixdunord.fr, (consulté le 23 avril 2016)
  12. Didier Braun, « Albert Eloy », sur uneautrehistoiredufoot.wordpress.com, (consulté le 23 avril 2016)
  13. « Fiche d’Albert Eloy », sur FFF.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]