Alain Oreille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Oreille (homonymie).
Alain Oreille

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Alsace
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière
Années d'activité années 1980-90
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Renault
Statistiques
Nombre de courses 29 (68 pts)
Podiums 2
Victoires 1

Alain Oreille est un pilote de Rallye automobile français né le en Alsace et qui a grandi à Martigues.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière débute en 1974, avant de s'achever au soir du RAC Rally 1996.

Point d'orgue de celle-ci : ses deux titres en groupe N du championnat du monde des rallyes, acquis en 1989 et 1990, aux commandes d'une Renault 5 GT Turbo.

Alain Oreille fut pendant plus d'une décennie pilote officiel pour Renault. Il représenta la marque en championnat de France, avec divers modèles tels que la Renault 11 Turbo, la Renault 5 GT Turbo, ou bien encore la Renault Clio 16s.

Alain Oreille reste dans l'histoire comme étant le seul pilote à avoir remporté une manche du Championnat du monde des rallyes avec une voiture du groupe N : au Rallye de Côte d'Ivoire durant l'édition 1989 (avec alors un total saisonnier de 4 victoires dans ce même groupe).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats en WRC[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du Rallye Bandama de Côte d'Ivoire : 1989 ;
    • 3e du rallye Bandama de Côte d'Ivoire : 1990 ;
    • 4e du rallye Monte-Carlo : 1988 ;
    • 6e du rallye d'Argentine : 1990.

5 victoires en Coupe FIA des voitures de production WRC (Groupe N - futur P-WRC)[modifier | modifier le code]

  • 1989: Rallye Monte-Carlo ;
  • 1989: Tour de Corse ;
  • 1989: Rallye SanRemo ;
  • 1989 et 1990: Rallye de Côte d'Ivoire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Alain Oreille - La "mille" numéro 1 du public », Échappement no 132, octobre 1979, p. 110-113.

Liens externes[modifier | modifier le code]