Vaccinium microcarpum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Airelle à petits fruits)

Canneberge à petits fruits, Airelle à petit fruit

Vaccinium microcarpum, de noms communs Canneberge à petits fruits ou Airelle à petit fruit, est une espèce de plantes vivace de la famille des Ericaceae et du genre Vaccinium.

Description[modifier | modifier le code]

Fruits et feuilles.

Appareil végétatif[modifier | modifier le code]

C'est une plante vivace de 2 à 20 cm de hauteur, à rameaux filiformes, rampants. Les feuilles sont persistantes, coriaces, triangulaires-ovales, aiguës, tronquées ou échancrées à la base ; la face supérieure du limbe foliaire est luisante, la face inférieure grisâtre[1].

Appareil reproducteur[modifier | modifier le code]

Les fleurs sont disposées par 1 à 4 à l'extrémité des rameaux ; les pédoncules sont glabres ; la corolle est formée de 4 lobes lancéolés, rose vif, réfléchis ; les filets des étamines sont velus, plus longs que les anthères (cornes comprises) à la floraison. Le fruit est une baie rouge sphérique, d'environ 8 mm de diamètre. La floraison se déroule de mai à juillet[1].

Confusions possibles[modifier | modifier le code]

C'est une espèce très proche de Vaccinium oxycoccos L.; elle s'en distingue par son pédoncule fructifère glabre et ses étamines velues[1].

Habitat et écologie[modifier | modifier le code]

La plante est chaméphyte[2]. Elle pousse sur les tapis de sphaignes au sein des tourbières bombées[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Carte d'implantation de la canneberge dans le monde.
Rouge : Vaccinium oxycoccos ; Orange : Vaccinium microcarpum ; Vert : Vaccinium macrocarpon.

La répartition de cette espèce reste mal connue, la plante étant souvent confondue avec V. occycoccos ; sa présence est confirmée dans le Massif Central, le Jura et les Alpes[1],[3]. Elle est également présente en Asie du nord.

Menaces et conservation[modifier | modifier le code]

La plante est en préoccupation mineure en France mais est menacée dans plusieurs régions françaises (elle est notamment classée en danger critique d'extinction (CR) en Bourgogne[4]. Les menaces pesant sur l'espèce sont, comme pour la plupart des espèces, la dégradation de ses milieux par eutrophisation ou assèchement (drainage...)[1].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Oxycoccus microcarpus Turcz. ex Rupr., 1845
  • Oxycoccus palustris subsp. microcarpus (Turcz. ex Rupr.) Nyman, 1879
  • Oxycoccus quadripetalus subsp. microcarpus P.Fourn., 1937
  • Oxycoccus quadripetalus subsp. microcarpus (Turcz. ex Rupr.) Schinz & R.Keller, 1923
  • Vaccinium oxycoccos subsp. microcarpum (Turcz. ex Rupr.) A.Blytt, 1905
  • Vaccinium oxycoccos subsp. microcarpum (Turcz. ex Rupr.) Kitam., 1972[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f A. LOMBARD, « Vaccinium microcarpum (Turcz. ex Rupr.) Schmalh., 1871. », sur cbnbp.mnhn.fr, (consulté le )
  2. « Vaccinium microcarpum (Turcz. ex Rupr.) Schmalh. », sur www.preservons-la-nature.fr (consulté le )
  3. « eFlore », sur Tela Botanica (consulté le )
  4. a et b « Vaccinium microcarpum (Turcz. ex Rupr.) Schmalh., 1871 - Canneberge à petits fruits, Airelle à petit fruit », sur Inventaire National du Patrimoine Naturel (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ressources relatives au vivantVoir et modifier les données sur Wikidata :