Agrokor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Agrokor
logo de Agrokor

Création 1976
Fondateurs Ivica Todorić (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Zagreb
Drapeau de Croatie Croatie
Direction Ivica Todorić (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Ivica Todorić (en) (0,94 )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Secteur agroalimentaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Konzum, Ledo, Jamnica (en), PIK Vrbovec (d), Tisak (d) et Belje (d)
Effectif 60 000 (2014)[1]
Site web www.agrokor.hr

Chiffre d’affaires 7,019 milliards d'euros (2014)

Agrokor est un conglomérat agro-alimentaire basée à Zagreb en Croatie. Fondé en 1976, il est basé dans un premier temps sur la production de fleurs, avant de se diversifier largement dans un ensemble de domaine lié à l'alimentation, comme la grande distribution, les buralistes, la production d'eau en bouteille, la production d'huile, de glace, de viande ou de vin. Une grande partie de ses activités se trouvent dans l'Europe du Sud-Est. Le groupe emploie prés de 40 000 personnes en Croatie, et prés de 60 000 personnes dans les Balkans[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Après un an de discussion, en juin 2014, Agrokor acquiert de 53 % de Mercator, une entreprise de distribution slovène, présente en Slovénie, en Croatie, en Serbie et au Monténégro[1]. Mercator est également présent dans le secteur financier via la banque NLB et dans celui brassicole via la brasserie Pivovarna Lasko[3]. La participation d'Agrokor dans Mercator est passée à 80,75 % en septembre 2014[4].

Les dettes du groupes Agrokor s'élèvent à 45 milliards de kunas soit six milliards d'euros[5], pour un chiffre d'affaires annuel de 6,7 milliards d'euros[6].

En 2017, Agrokor passe par des difficultés financières suite à l'accumulation de ses dettes auprès des banques russes. Le 6 avril 2017, le parlement croate adopte une législation baptisée "loi Agrokor", qui permet au gouvernement d'intervenir pour sauver les grands groupes en difficulté[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Croatian retailer Agrokor seals takeover of Slovenian rival Mercator, Reuters, 26 juin 2015
  2. a et b Marie Charrel, « La Croatie suspendue au sort du géant alimentaire Agrokor », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. Slovenian retailer Mercator agrees debt deal ahead of Agrokor's takeover, Reuters, 25 avril 2014
  4. Moody's confirmed Agrokor's credit rating, Agrokor, 9 septembre 2014
  5. « La crise Agrokor risque d'affecter le PIB croate-banque centrale », sur fr.reuters.com (consulté le 10 avril 2017)
  6. (en) « - La chute d'Agrokor fait trembler la Croatie », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)