Adel Dridi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adel Dridi (arabe : عادل الدريدي) est un homme d'affaires tunisien et président-directeur général de la société Yosr développement[1].

Adel Dridi est arrêté pendant quelques jours, puis relaxé le à la suite d'une enquête judiciaire ouverte à la demande de la Banque centrale de Tunisie et dont Yosr développement fait l'objet depuis le début de l'année 2013[1].

Le , Adel Dridi disparaît[2],[3] en laissant à leurs sorts 50 000 clients qui ont versé des sommes d'argent en vue d'obtenir un gain rapide[4]. Yosr développement a en effet promis à ses clients, en adoptant le système de Ponzi, des bénéfices rapides et alléchants en retour de leurs investissements. Le montant de l'arnaque est estimé à 100 millions de dinars tunisiens[4].

Malgré l'interdiction de quitter le pays, Dridi se rend à Tabarka, moyennant une autorisation spéciale[1], où il aurait gagné la frontière algérienne en emportant avec lui l'argent de ses victimes[5].

Finalement, le porte-parole officiel du ministère tunisien de l'Intérieur annonce l'arrestation de Dridi le au niveau de la ville de Sousse[6]. Il est condamné le 12 août par la chambre correctionnelle au tribunal de première instance de Tunis à 32 ans de prison ferme[7].

Références[modifier | modifier le code]