Acquanetta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Acquanetta
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Mildred Davenport
Surnom The Venezuelan Volcano
Naissance
Cheyenne, Wyoming
Nationalité américaine
Décès (à 83 ans)
Phoenix, Arizona
Profession actrice
Films notables Tarzan et la Femme léopard (en)

Acquanetta est une actrice américaine, née le à Cheyenne et morte le à Phoenix.

Mannequin, puis actrice de série B, elle est surtout connue pour avoir interprété la grande prêtresse Lea dans Tarzan et la Femme léopard (en) (Tarzan and the Leopard Woman), sorti en 1946.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Burnu Acquanetta naît dans une réserve indienne du Wyoming. Sa mère fait partie de la tribu des Arapahos, son père est un métis Cherokee[1]. Abandonnée par ses parents, elle est confiée à une famille de Norristown en Pennsylvanie. Ses parents adoptifs la renomment Mildred Davenport[2]. Néanmoins, les auteurs de l'ouvrage Universal Horrors: The Studio's Classic Films, paru en 1990, recueillent le témoignage du cinéaste Edward Dmytryk, qui prête à Acquanetta des origines Afro-Américaines[3]. À l'âge de 16 ans, elle s'installe à New York et se lance dans le mannequinat. Elle est engagée par l'agence d'Harry Conover[2],[4].

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Remarquée par un dénicheur de talents durant un séjour à Los Angeles, la jeune femme est recrutée par Universal Studios et entame une carrière d'actrice. Le studio lui invente des origines « exotiques » et la surnomme « The Venezuelan Volcano » (Le volcan Vénézuélien)[1],[2]. Durant les années 1940, elle tourne dans des films de série B[5]. Dans La Femme gorille (Captive Wild Woman), réalisé en 1943 par Edward Dmytryk, Acquanetta interprète une femelle gorille transformée en femme par un scientifique[6]. Le rôle étant muet, elle travaille son langage corporel afin de donner corps à son personnage[7]. L'année suivante, elle tourne dans Jungle Woman du réalisateur Reginald Le Borg[6]. Son rôle le plus connu est celui de la grande prêtresse Lea dans le film Tarzan et la Femme léopard (en) (Tarzan and the Leopard Woman), sorti en 1946, qui lui vaut les éloges de la critique[1],[2]. Au début des années 1950, Acquanetta apparaît dans le film de science-fiction Lost Continent (en) et dans la comédie Callaway Went Thataway[1]. L'actrice se sent enfermée dans les rôles stéréotypés que le studio lui propose et met fin à son contrat avec Universal[7].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Installée à Mexico, Acquanetta devient ambassadrice de bonne volonté pour le président Franklin Delano Roosevelt. Elle s'établit ensuite en Arizona avec son 2d mari, qui dirige une concession automobile[1]. Acquanetta apparaît dans des spots publicitaires pour la société de son époux et s'adonne à des activités philanthropiques[8]. Elle participe notamment au financement de l'un des principaux centres hospitaliers d'Arizona, le Banner Mesa Medical Center[2],[5]. Durant les années 1960, Acquanetta anime des émissions de radio diffusées à l'échelle locale, ainsi qu'un show télévisé intitulé Acqua’s Corner. Elle écrit un recueil de poésie, The Audible Silence, publié en 1974[2],[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Un fils naît de son premier mariage, mais l'enfant meurt d'un cancer. L'actrice a quatre enfants avec son 2d mari. Le couple divorce au cours des années 1980[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Sortie en DVD[modifier | modifier le code]

  • 1990 : The Legend of Grizzly Adams

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Acquanetta », The Daily Telegraph, 113 septembre 2004
  2. a, b, c, d, e et f (en) Howard Mutti-Mewse, « Obituaries: Acquanetta », The Independent,
  3. (en) Tom Weaver, Michael Brunas et John Brunas, Universal Horrors : The Studio's Classic Films, 1931-1946, McFarland, , 2e éd., 616 p. (ISBN 9780786491506, lire en ligne), p. 342-343
  4. (en) Hans J. Wollstein, « Biographie d'Acquanetta », Allmovie
  5. a et b (en) « Acquanetta, 83, a Star of B Movies, Is Dead », Associated Press,
  6. a et b Gwendolyn Audrey Foster, p. 65
  7. a et b Gwendolyn Audrey Foster, p. 68-69
  8. a et b (en) John Stanley, « AZ Explained: B-movie star was A-list Arizonan », The Arizona Republic,

Liens externes[modifier | modifier le code]