Accenteur mouchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mouchet (homonymie).

L'Accenteur mouchet (Prunella modularis) est une espèce d'oiseaux de la famille des Prunellidae. C'est l'une des deux espèces d'accenteurs vivant en France (l'autre étant l'Accenteur alpin).

Description[modifier | modifier le code]

D'une taille d'environ 14–15 cm, l'Accenteur mouchet est un oiseau discret, très homochromique, avec le dos brun foncé rayé de noir et la tête de couleur gris bleuté. Son aspect terne quand on le voit à une certaine distance, peut éventuellement le faire confondre avec une femelle de Moineau ou encore un jeune Rouge-gorge, mais ses flancs sont rayés de noir et le bec est sombre et beaucoup plus fin, le comportement est également différent. Il a une envergure moyenne de 19 à 21 cm et pèse entre 19 et 24 grammes[1]. Celui que Buffon avait surnommé le « traîne-buisson » se tient souvent à ras du sol, caché dans les buissons et fourrés, où son camouflage est très efficace. C'est souvent sa posture de chant, droit au sommet d'un arbre, qui permet de le repérer le plus facilement. Son chant rappelle celui du Troglodyte mignon, mais sans les trilles caractéristiques. Il se compose de phrases courtes, claires, aiguës, débitées très rapidement, ce qui n'est pas sans rappeler le chant du Serin cini.

Chant de l'Accenteur mouchet

Chant de l'accenteur mouchet

Répartition géographique et habitat[modifier | modifier le code]

On le trouve partout en Europe à l'exception de la partie sud de la péninsule Ibérique, de l'Italie et de la Grèce (sauf durant l'hiver). C'est un migrateur partiel qui occupe de nombreux habitats : forêts de conifères ou de feuillus, en particulier les sous-bois denses. Dans les régions non boisées, y compris en ville, on peut le trouver dans les parcs, jardins, haies[2] .

Reproduction[modifier | modifier le code]

Nid et œufs d'accenteur mouchet en Angleterre.

Les accenteurs mouchets s'accouplent entre les mois d'avril et août. Ils sont polyandres[3] ou polygames. Lorsqu'il y a plusieurs mâles, le dominant s'accouple avec la femelle alors que le subordonné défend le territoire et nourrit la portée[4]. Les ménages ont généralement deux couvées de quatre à cinq œufs de couleur bleu-turquoise clair. La taille de ceux-ci est de 19,5 × 14,4 mm en Europe centrale ; ils sont légèrement plus gros en Angleterre 19,9 × 14,7 mm[5]. L'incubation dure de douze à quatorze jours. Ils font un nid souvent bien camouflé par la verdure dans les buissons, dans les broussailles, les jeunes arbres ou les épicéas. Le nid se trouve près du sol ou jusqu'à deux mètres de haut[5]. Les petits prennent leur envol à douze ou treize jours.

Nourriture[modifier | modifier le code]

Les accenteurs mouchets ont une alimentation composée principalement de petits insectes, d'araignées et de vers de terres qu'ils cherchent sur le sol, dans l'humus, ou près du sol[1]. Ils se nourrissent aussi de petites baies et graines, surtout pendant la saison hivernale. À la différence des vrais oiseaux insectivores, les accenteurs possèdent un jabot dans lequel les graines avalées se ramollissent[5].

Protection[modifier | modifier le code]

L'Accenteur mouchet bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire[6]. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 5.2, 2015) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des huit sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • Prunella modularis hebridium ;
  • Prunella modularis occidentalis ;
  • Prunella modularis modularis ;
  • Prunella modularis mabbotti ;
  • Prunella modularis meinertzhageni ;
  • Prunella modularis fuscata ;
  • Prunella modularis euxina ;
  • Prunella modularis obscura.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'accenteur mouchet, vol. 32, Eaglemoss Internationnal, coll. « Oiseaux de collection », , 16 p.
  2. Michael Lohmann et Francis Grembert, Les Oiseaux Dans Mon Jardin, Chantecler, (ISBN 9782803450374, lire en ligne)
  3. (fr) « La polyandrie chez les oiseaux », sur ornithomedia.com,‎
  4. Zdenek Veselovsky, Les oiseaux, Gründ, (ISBN 9782700018424, lire en ligne)
  5. a, b et c Ulrich A. Corti et Walter Linsenmaier, Les Oiseaux nicheurs d'Europe : Les Passereaux, Editions Silva Zürich, (lire en ligne)
  6. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux