Abulghazi Bahadur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abu al-Ghazi Bahadur
Khan bahadur 2.JPG
Abulghazi Bahadur
Fonction
Khan
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Abulgʻozi BahodirxonVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Shayboniylar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Arab Muhàmmad Khan I (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Afghan Moxammad (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Anuixa Khan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Œuvres principales

Abu al-Ghazi Bahadur (ouzbek : Abulgʻozi Bahodirxon, ou Aboulgazi, Ebulgazi, Abu-l-Ghazi, – 1663) est un khan du khanat de Khiva de 1643 à 1663. Avant de devenir khan, il a passé dix ans en Perse et était très éduqué, ayant écrit deux ouvrages historiques sur le dialecte de Khiva de la langue tchaghataï[1].

L'astéroïde (16413) Abulghazi est nommé en son honneur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Histoire des Turks et Mongols[modifier | modifier le code]

Le Shajare-i Türk ou "Généalogie des Turks", l'œuvre majeure d'Abu al-Ghazi, est une histoire des peuples turco-mongols basée sur dix-huit sources historiques (dont celles de Rashid al-Din et Sharaf ad-Din Ali Yazdi) corrigée par les sources orales recueillies durant son éducation de prince[2].

Un manuscrit acheté à un marchand de Boukhara par un officier suédois prisonnier en Sibérie avait été traduit par lui, puis retraduit en diverses langues (en français, à Leyde, 1726[3] ; en russe, 1768-1774 ; en allemand et en anglais, 1780). L'édition majeure cependant fut en 1871-1874 celle du baron Desmaisons qui avait pu aussi se servir d'un autre document.[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bartold, Vasily V, Four Studies on the History of Central Asia, 1 (Leyde, E. J. Brill, 1956) p. 65., traduction du russe
  2. Abu al-Ghazi, Histoire généalogique des Tatars, traduit en russe du français, Académie des sciences de Russie, 1778, p. 16.
  3. Traduit par Bentinck, Histoire genéalogique des Tatars traduite du manuscript tartare d'Abulgasi-Bayadur-Chan & enrichie d'un grand nombre de remarques authentiques & tres-curieuses sur le véritable estat présent de l'Asie septentrionale avec les cartes geographiques nécessaires (voir sudoc).
  4. Baron Desmaisons, Histoire des Mogols et des Tatares d'Aboul-Ghâzi Bèhâdour Khan, en 2 volumes publiés par l'Académie impériale des sciences de Saint-Pétersbourg. — Lire en ligne : tome 1, texte arabe, 1871 et tome 2, traduction en français, 1874.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]