Abou Hafs al-Chahri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Osama Hamud Gharman al-Chahri
Alias
Abou Hafs al-Chahri
Naissance
Riyad, Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Décès (à 29 ans)
Nord-Waziristan, Flag of Pakistan.svg Pakistan
Nationalité Flag of Saudi Arabia.svg Saoudienne

Abou Hafs al-Chahri ( - ), de son vrai nom Osama Hamud Gharman al-Chahri[1], est un islamiste saoudien. Membre d'Al-Qaïda, il était présenté comme le chef opérationnel de la nébuleuse au Pakistan[2]. Son nom était inscrit sur la liste des « 85 terroristes les plus recherchés » par Riyad, publiée en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît le à Riyad.

Selon des sources américaines, il aurait rejoint Al-Qaida avant les Attentats du 11 septembre 2001[3]. Au sein de la nébuleuse, Al-Chahri assurait la sécurité d'Oussama Ben Laden, le fondateur du réseau. Il était également chargé de l'entraînement de djihadistes.

Sous la direction d'Ayman al-Zawahiri, le successeur d'Oussama Ben Laden, Abou Hafs al-Chahri, organisait la collaboration entre Al-Qaida et le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), principale mouvance des talibans pakistanais dirigée par Hakimullah Mehsud[4]. Il était le chef opérationnel présumé d'Al-Qaïda au Pakistan, bien que cela ne soit pas prouvé.

Décès[modifier | modifier le code]

Abou Hafs al-Chahri est mort le 11 septembre 2011 à la suite de l'attaque d'un drone américain dans les régions tribales du Pakistan (Nord-Waziristan). Son décès a été confirmé quelques jours après.

Références[modifier | modifier le code]