Ablégat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'ablégat (du latin ablegatus, « envoyé ») était un envoyé extraordinaire du pape. On distinguait les ablégats apostoliques des ablégats pontificaux. La charge a été supprimée après le concile de Vatican II[1].

L'ablégat apostolique est un prélat de rang inférieur, c'est-à-dire qui n'est pas consacré évêque. Il est chargé par le pape de remettre la rose d'or à un chef d'État et plus rarement, la barrette à un nouveau cardinal[1].

L'ablégat pontifical a pour mission de porter la barrette à un néo-cardinal et plus secondairement des langes bénis aux souverains venant d'avoir un héritier, ou encore des insignes honorifiques à des généraux[2].

Tous deux reçoivent pour leur mission des lettres de créance sous la forme d'un bref et bénéficient du rang de ministre plénipotentiaire[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Joël-Benoît d'Honorio, « Le Saint-Siège et le droit international », dans Joël-Benoît d'Onorio (dir), Le Saint-Siège dans les relations internationales, actes du colloque organisé les 29 et 30 janvier 1988 à la Faculté de droit et de science politique d'Aix-en-Provence par le Département des sciences juridiques et morales de l'Institut Portalis, Paris, Le Cerf et Cujas, coll. « Éthique et société », 1989, 469 p. (ISBN 2-204-03106-2) (Cerf) (ISBN 2-254-89042-1) édité erroné (Cujas), p. 48, note 99.
  2. Madeleine Laurain-Portemer, « Le statut de Mazarin dans l'Église : Aperçus sur le haut clergé de la Contre-Réforme », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 128, no 1,‎ , p. 10 [5-80] (DOI 10.3406/bec.1970.449858), note 3.