Abigail Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abigail Johnson
Abigail Johnson at the Boston Convention and Exhibition Center on April 24, 2012.jpg
Fonction
Présidente
Fidelity Investments
depuis
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Abigail Pierrepont JohnsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Harvard Business School (maîtrise en administration des affaires)
Hobart and William Smith Colleges (en)
Buckingham Browne & Nichols (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Conjoint
Christopher J. McKown (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Fidelity Investments (depuis )
Fidelity Investments ( - )
Fidelity Investments (-)
Booz Allen Hamilton (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Committee on Capital Markets Regulation (en)
Académie américaine des arts et des sciences
Securities Industry and Financial Markets Association (en)
Breakthrough Energy Coalition (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Abigail (ou Abby) Pierrepont Johnson[1], née le , est une femme d'affaires américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abigail Johnson est la fille d'Edward Johnson III, l'actuel président de Fidelity Investments basée à Boston. Elle est diplômée de l'université Harvard (MBA).

Abigail Johnson siège au conseil d'administration de Fidelity Investments (FMR) et dirige l'une des filiales, Fidelity International (FIL).

Le magazine Forbes l'a classée 85e personne la plus riche dans le monde et 29e plus grosse fortune américaine en 2012, avec une fortune personnelle estimée à 10,3 milliards de dollars[2]. En 2017, elle figure à la septième place du classement des femmes les plus puissantes du monde selon Forbes, l'année suivante à la cinquième, en 2019 à la septième, en 2020 à la neuvième, en 2021 à la sixième[3] puis en 2022 à la cinquième.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Faire-part de mariage », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  2. (en) « Fiche d'Abigail Johnson », sur Forbes.com.
  3. (en) « The World's 100 Most Powerful Women 2021 », sur Forbes (consulté le )