Abdallah ben Fayçal Al Saoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abdallah ben Fayçal al Saoud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
عبد الله بن فيصل بن تركي بن عبد الله بن سعود آل سعودVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Père
Faisal bin Turki bin Abdullah Al Saud (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Luluwah bint Abdul-Aziz Al Saud (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Emblem of Saudi Arabia.svg
blason

Abdallah ben Fayçal Al Saoud (arabe : عبد الله بن فيصل بن تركي بن عبد الله بن سعود آل سعود), né en 1951 à Taëf (Arabie saoudite), est un diplomate et homme d'affaires saoudien, membre de la famille royale al Saoud.

Entre et , il est ambassadeur d'Arabie saoudite aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

La mère d'Abdallah ben Fayçal, Loulou bint Abdulaziz, est la sœur des Sept Soudayri. Son père est Fayçal ben Turki ben Abdallah Al Saoud. Il a six frères et sœurs dont il est l'aîné. Abdallah ben Fayçal est le neveu du roi d’Arabie saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saoud et est donc par conséquent le cousin germain de Mohammed ben Salmane Al Saoud. Il fait partie de la seconde génération du clan Soudayri par sa mère[1],[2],[3].

Le prince Abdallah reçoit une éducation au collège et au lycée en Arabie saoudite avant de continuer ses études supérieures d'ingénieur au Royaume-Uni[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Abdallah ben Fayçal débute sa carrière à la Commission royale pour Al-Jubayl et Yanbu immédiatement après sa création en 1975[2]. En 1985, il en devient secrétaire général par intérim, puis secrétaire général en 1987, et président en 1991. Il occupe aussi les postes de chef de la direction de la commission et président du conseil d'administration[1].

Il est nommé gouverneur de l'Autorité générale des investissements saoudiens (SAGIA) avec le rang de ministre en [4]. Au cours de son mandat, le Royaume délivre plus de 2 000 licences commerciales étrangères, d'une valeur estimée à 15 milliards de dollars[5]. Il tente sans succès de faire admettre l'Arabie Saoudite à l'Organisation mondiale du commerce[6]. Il soutient fermement les politiques libérales et la privatisation de l'économie saoudienne[7]. Il démissionne de ce poste en 2004[8].

À partir de 2006, il devient président de la joint-venture Saudi-Italian Development Company (SIDCO)[9].

En , le prince Abdallah est nommé ambassadeur de l'Arabie saoudite aux États-Unis, succédant ainsi à Adel al-Joubeir à ce poste[4],[8]. Le , le prince Khaled ben Salmane ben Abdelaziz lui succède à ce poste[10].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Abdallah ben Fayçal est marié et a quatre enfants : Turki, Salmane, Elanoude et Sarah[1],[2].

Notes & références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Saudi Arabia’s Ambassador to the United States: Who Is Abdullah bin Faisal bin Turki Al Saud?, www.allgov.com, 21 mars 2016 (consulté le 12 juillet 2018)
  2. a b et c (en) Prince Abdullah Bin Faisal Bin Turki Al-Saud, www.wrmea.org, novembre 1991 (consulté le 12 juillet 2018)
  3. (en) Family Tree of Lulua bint Abd al-Aziz bin Abd al-Rahman Al Saud, www.datarabia.com (consulté le 12 juillet 2018)
  4. a et b (en) Next Saudi Ambassador to the United States, www.susris.com, 4 septembre 2015 (consulté le 12 juillet 2018)
  5. (en) Who's Who: The House of Saud: Prince Abdullah bin Faisal bin Turki Al-Saud, www.pbs.org, 7 octobre 2004 (consulté le 12 juillet 2018)
  6. L'Arabie saoudite bientôt à l’OMC, www.leconomiste.com, 1 novembre 2005 (consulté le 12 juillet 2018)
  7. (en) Saudi Arabia's Continuing Efforts to Promote Private Sector Investment, www.idcworld.com (consulté le 12 juillet 2018)
  8. a et b (en) Dina al-Shibeeb, Abdullah bin Faisal named new Saudi ambassador to Washington, www.alarabiya.net, 21 octobre 2015 (consulté le 12 juillet 2018)
  9. (en) Michel Cousins, Building Italy’s Profile in the Saudi Market, www.arabnews.com, 12 juin 2006 (consulté le 12 juillet 2018)
  10. Le fils du roi d'Arabie saoudite nommé ambassadeur à Washington, www.rfi.fr, 23 aril 2017 (consulté le 12 juillet 2018)

Articles connexes[modifier | modifier le code]