141 T Est 141.701 à 141.742

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
141 T Est 141.701 à 141.742
1-141 TC 701 à 742 SNCF
Description de cette image, également commentée ci-après
La 3-141 TD 740 ex 1-141 TC 740
Identification
Exploitant(s) Compagnie des chemins de fer de l'Est, puis SNCF
Désignation Locomotive-tender
Motorisation 3 cylindres simple expansion
Construction 1930 à 1933
Constructeur(s) Ateliers d'Epernay, Société Française de Constructions Mécaniques
Nombre 42
Mise en service 1930
Période de service 1930 à 1960
Retrait 1954 à 1960
Affectation La Villette,
Vaires
Utilisation banlieue Paris-Est
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Mikado
oOOOOo-
Écartement standard
Foyer Belpaire
Surface de la grille 2,80 m2
Pression de la chaudière 1,6 MPa
 Cylindres 3
 Alésage × course 510 ou 470 * 660 mm
 Distribution Walschaerts
 Échappement réglable à trois jets puis trèfle sur certaines
Carburant charbon
Ø roues motrices 1420 mm
Ø roues AV 920 mm
Ø roues AR 920 mm
Longueur hors tout 15 m
 Capacité en eau 13 m3
 Capacité en charbon 4 puis sur certaines 5 t
Empattement rigide 5,10 m
Empattement total 10,70 m
Vitesse maximale 95 km/h

Les Mikado série 12s numéro 141.701 à 141.742 étaient des locomotives-tender qui furent construites pour la Compagnie des chemins de fer de l'Est. En 1938, elles sont immatriculées à la SNCF 1-141 TC 701 à 742.

Genèse[modifier | modifier le code]

La Compagnie des chemins de fer de l'Est a besoin de machines plus puissantes pour faire face à l'augmentation des tares des trains de voyageurs, ces derniers étant devenus à bogies et de construction métallique pour plus de sécurité et pour répondre à la demande croissante du trafic en banlieue[1]. Ainsi, en 1929, la Compagnie fait étudier des locomotives-tender type Mikado 141 T capables de tracter des rames de plus de 500 t à 95 km/h.

Description[modifier | modifier le code]

Utilisation et services[modifier | modifier le code]

En mai 1955, sept locomotives seront mutées à la région Ouest au dépôt des Batignolles puis numérotées 3-141 TD 703, 709, 720, 736, 740, 741 et 742. Elles entrent dans le même roulement que leurs sœurs les 141 TD 101 à 140 de l’État.

Machine préservée[modifier | modifier le code]

La 141 TD 740 anciennement 141 TC 740 est préservée depuis février 1982 par l'association CFTLP. Elle en a assurés sa remise en état de marche et l'utilise pour la traction de trains spéciaux[2].

Modélisme[modifier | modifier le code]

Les 1-141 TC Est ont été reproduites à l'échelle HO par l'artisan LocoSet Loisir (Artmétal-LSL) sous forme de kit en laiton à monter et par Fulgurex en 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Poncet et M. Forestier, Revue générale des chemins de fer, "Voitures de banlieue métalliques allégées", août 1936, l'article sur Gallica
  2. « Locomotive à vapeur 141 TD 740 – Détails », sur trainvapeur.com (consulté le 27 octobre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographies[modifier | modifier le code]

  • Jacques Willigens, « Les 141-700 des chemins de fer de l'Est », Rails d'Autrefois, no 6,‎ , p. 3 à 10 (ISSN 2110-4522)

Articles connexes[modifier | modifier le code]