Train Vienne-Vézère-Vapeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Train à vapeur en Limousin (C.F.T.L.P)
Image illustrative de l’article Train Vienne-Vézère-Vapeur
Un train à vapeur en gare de Thiviers.

Type d'association loi 1901
Création 1981
Ligne exploitée Lignes au départ de Limoges
Site internet http://www.trainvapeur.com/

Le train à vapeur en Limousin est un train à vapeur géré par l'association Chemin de Fer Touristique Limousin Périgord (CFTLP).

Lignes empruntées[modifier | modifier le code]

Les trains circulent sur la ligne Limoges - Ussel, sur les départements de Haute-Vienne et Corrèze, en période estivale, généralement du 14 juillet jusqu'à mi-Septembre.

Des voyages sont également organisés à Arnac-Pompadour sur la ligne Nexon - Brive, à l'occasion de la fête du cheval, ainsi que sur les lignes de Limoges - Périgueux et de Limoges - Angoulême.

Dans le cadre de la fête « Soulac 1900 » organisée chaque année à Soulac-sur-Mer au début du mois de juin, le CFTLP assura des circulations aller-retour entre Bordeaux et Soulac de 2004 à 2010. Le CFTLP participe également au « Festirail » de Montluçon en juin avec un train depuis Guéret.

Les circulations permettent de découvrir les différents paysages du centre du Limousin mais aussi de régions limitrophes.

Ligne de Limoges à Ussel[modifier | modifier le code]

La Ligne du Palais à Eygurande - Merlines, dite « de Limoges à Ussel », a été ouverte à la circulation le 4 janvier 1881 entre Limoges et Eymoutiers, exploitée jusqu'en 1885 par l'Administration des chemins de fer de l'État, qui la rétrocéda à la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO). La construction de la ligne débuta en 1876 et s'acheva totalement entre Eymoutiers et Ussel en 1883. C'est à cette date que la seconde partie de la ligne fut ouverte à la circulation des trains, dans la région du plateau de Millevaches, au relief particulièrement rude. Le point culminant de la ligne est atteint au col de la Saulière, entre Bugeat et Meymac. C'est également le point culminant du rail en Limousin. La ligne Limoges-Ussel fait 113 kilomètres de longueur[1]. La ligne compte deux gares de bifurcation : Le Palais-sur-Vienne, d'où elle se sépare de la ligne Paris-Toulouse, et la gare de Meymac, où elle se sépare de la ligne Ussel-Brive.

Le Chemin de Fer Touristique Limousin-Périgord[modifier | modifier le code]

Le Chemin de Fer Touristique Limousin-Périgord (CFTLP) propriétaire du matériel roulant, a été créé en 1981. Cette association a été aidée dans sa tâche jusqu'en 2007 par l'association Vienne Vézère Vapeur. Depuis sa création, et jusqu'en 1991, l'association était basée, avec son matériel, au dépôt SNCF du Buisson-de-Cadouin, avant de rejoindre Limoges sur le site SNCF de "Puy-Imbert". Le Chemin de Fer Touristique Périgord-Quercy devient alors le Chemin de Fer Touristique Limousin-Périgord.

Le matériel de l'association[modifier | modifier le code]

L'association possède deux locomotives à vapeur : la 141 TD 740 rachetée à l'état d'épave à la SNCF en 1982 puis remise en état de marche et remise en service la même année, ainsi que la 140 C 38 acquise également auprès de la SNCF en 1996, et remise en service depuis le 9 novembre 2013[2]. Le matériel remorqué a été racheté à SNCF à la suite de sa radiation.

La saison 2011 du train touristique La Vapeur du Trieux fut assurée par la 141 TD 740.

Matériel moteur[modifier | modifier le code]

L'association possède divers matériels moteur, dont deux locomotives à vapeur :

Matériel remorqué[modifier | modifier le code]

L'association possède un certain nombre de voitures voyageurs et wagons, issus de l'ancien parc SNCF :

  • 2 voitures voyageurs express Nord de 3e classe ;
  • 1 voiture mixte Est de 1re, 2e classe avec fourgon à bagages ;
  • 1 voiture Est de 1re classe ;
  • 2 voitures B9 OCEM, ex-SNCF ;
  • 2 voitures USI B10 myfi 8.3039 et A2 t2 B2 t3 smyfi 8.3319.

Le matériel non utilisé pour le public :

  • 1 voiture A4D PLM ;
  • 2 voitures de cantonnement PO ;
  • 2 voitures B10 État, en cours de restauration ;
  • 1 allège postale type OCEM PEz, rachetée à la Poste en 1996 ;
  • 1 fourgon à bagages à deux essieux OCEM no 39820 ;
  • 1 fourgon à deux essieux type M pour trains de marchandises, n° 922 512 ;
  • 1 wagon-tombereau type Tms 30 pour le transport du charbon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "À toute vapeur de Limoges à Ussel", Limoges - Ussel : 113 km, Limoges - Eymoutiers : 52 km.
  2. Premier train de la 140 C 38 en gare d'Aixe-sur-Vienne, sur railpictures.net. Consulté le 11 novembre 2013.
  3. Notice no PM24000509, base Palissy, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • À toute vapeur de Limoges à Ussel, plaquette éditée par l'office de tourisme de Noblat.
  • José Banaudo, Fabrice Lanoue, Sur les rails du Limousin, De Borée, 2003.
  • Lucien-Maurice Vilain, Vapeur en Montagne, Tardy-Lencelle/APRODEF, 1982.
  • Jérome Camand, Guide du tourisme ferroviaire, Sélection du Reader's Digest, 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]