Isgandar Hamidov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis İsgandar Hamidov)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant azerbaïdjanais
Cet article est une ébauche concernant un homme politique azerbaïdjanais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

İsgandar Hamidov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Nationalité
Activité

İsgəndər Məcid oğlu Həmidov (azéri : İsgəndər Həmidov[1] ; né le 10 avril 1948 à Bağlıpəyə, raion de Kəlbəcər[2]) est un ancien ministre de l'Intérieur de l'Azerbaïdjan, du gouvernement du Front populaire de 1992-1993[3].

En tant que président du Parti national démocratique d'Azerbaïdjan, connu comme les Loups gris, Həmidov plaide en faveur de la création d'une Grande Turquie[4] qui inclurait le nord de l'Iran et s'étendrait jusqu'à la Sibérie, l'Inde et la Chine. Il a notamment menacé l'Arménie de frappes nucléaires et a participé à la guerre du Haut-Karabagh[4].

Isgəndar Həmidov a démissionné en avril 1993. En 1995, il est arrêté et condamné à quatorze ans de prison pour détournement de fonds publics[3], mais est considéré comme prisonnier politique par Amnesty International[5] et le Conseil de l'Europe[6]. Il est gracié en 2004 par un décret du président İlham Əliyev.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce nom est souvent transcrit selon différents systèmes ; on trouve aussi par exemple :
    Iskender Majid oglu Hamidov dans (en) Historic background of the MIA ;
    Iskander Medjid oglu Hamidov dans (en) Eldar Zeynalov, « The Case of Iskander Hamidov: A mirror of human rights violations in Azerbaijan »Human Rights Center of Azerbaijan (HRCA), 28 décembre 1996 ;
    etc.
  2. (en) Eldar Zeynalov, « The Case of Iskander Hamidov: A mirror of human rights violations in Azerbaijan »Human Rights Center of Azerbaijan (HRCA), 28 décembre 1996.
  3. a et b (en) Fariz Ismailzade, « Iskandar Hamidov is free. What is next for him? », Central Asia and Caucasus Analyst, 14 janvier 2004.
  4. a et b Martin A. Lee, « Les liaisons dangereuses de la police turque », dans Le Monde diplomatique, mars 1997.
  5. (en) Amnesty International, « Political prisoners in Azerbaijan and Armenia », 20 janvier 2002.
  6. (en) Amnesty International, « Concerns in Europe and Central Asia », juillet–décembre 2003.