Études de psychologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychologie image illustrant l’éducation
Cet article est une ébauche concernant la psychologie et l’éducation.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les études de psychologie permettent d'obtenir le titre de psychologue et d'exercer l'une de ses différentes spécialités : psychologue clinicien spécialisé en psychopathologie, psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie (communément appelé neuropsychologue), psychologue du travail, psychologue scolaire...

En Europe il est obligatoire de valider au moins 5 années universitaires pour avoir le droit de porter le titre de psychologue [1], en Amérique du nord il est nécessaire de faire un doctorat (Ph.D ou Psy.D) pour être psychologue.

Canada[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Le titre de Psychologue[modifier | modifier le code]

En France, la profession de psychologue est une profession réglementée dont le titre est protégé par la Loi no 85-772 du [2]. Ainsi, pour faire usage du titre de psychologue il est nécessaire d'obtenir une Licence mention « Psychologie » et un Master mention « Psychologie ». L'École de psychologues praticiens, basée à Paris et à Lyon, permet également d'accéder au titre protégé de psychologue (en vertu du décret no 90-255 du fixant la liste des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue). Durant le Master, il est également nécessaire de réaliser un mémoire de recherche et un stage professionnel d'un minimum de 500 heures auprès d'un psychologue ayant une expérience de plus de trois ans.

La Licence de Psychologie[modifier | modifier le code]

L'accès à la Licence de psychologie est de droit pour l'ensemble des bacheliers (de filière générale, technologique et professionnelle) ainsi que pour les détenteurs du DAEU. La licence se déroule sur 3 ans (L1, L2 et L3). Généralement, les deux premières années s'articulent autour de cours d'introduction aux différents domaines de la psychologie (psychologie clinique, psychopathologie, psychologie du développement, psychologie sociale, psychologie cognitive expérimentale, psychophysiologie), des cours d'introduction à des disciplines connexes (linguistique, sociologie), une part non négligeable de statistiques et de biologie ainsi que des cours de méthodologie de recherche en psychologie, de l'anglais et de l'informatique. En L3, grâce au jeu des options et parfois la réalisation d'un mémoire et d'un stage l'étudiant a la possibilité de se pré-spécialiser dans un domaine de la psychologie. L'organisation des cours est différente d'une université à une autre mais le contenu reste tout de même semblable. Certaines universités mettent davantage l'accent sur les aspects cliniques de la psychologie (comme l'Université Paris Diderot[3]) tandis que d'autres se voudront plus généralistes (comme l'Université Paris Descartes[4]).

Le Master de Psychologie[modifier | modifier le code]

Le master se déroule sur deux ans (M1 et M2). C'est à ce niveau de formation que les étudiants peuvent se spécialiser dans un domaine de la psychologie, comme la psychologie clinique et psychopathologie, la neuropsychologie, la psychologie gérontologique, la psychologie du travail, la psychologie du développement etc. Pour une même spécialité la formation peut être, d'un point de vue organisationnel aussi bien que du contenu des cours, différente d'une université à une autre. Cette diversité se reflète notamment au niveau des appellations des masters qui peuvent être différents d'une université à une autre pour une même spécialité. Par exemple, pour la spécialité Neuropsychologie on retrouve, parmi d'autres, les masters de « Neuropsychologie » (Université Paris Descartes[5]), « Psychologie des perturbations cognitive » (Université de Reims[6]), « Neuropsychologie cognitive et clinique » (Université de Strasbourg[7]).

Alors que la licence est accessible de droit à tous les bacheliers, l'admission en Master se fait sur dossier et parfois entretien. Certaines universités organisent cette sélection à l'entrée en Master 1 (comme l'Université Paris Descartes), tandis que d'autres l'organisent en Master 2 (comme l'Université Lille 3). Cette sélection est très rude car le nombre de places au sein des masters est contingenté par les équipes pédagogiques (surtout pour les parcours professionnels et mixte très demandés), si bien que pour maximiser leurs chances d'être admis dans un Master les étudiants candidatent dans plusieurs universités. Actuellement, il existe trois parcours au niveau Master :

- un parcours professionnel qui a pour vocation de former des psychologues praticiens. L'organisation du master prévoit la réalisation d'un mémoire de recherche et ou d'un mémoire clinique et d'un minimum de 500 heures de stage (soit durant le M2, soit réparties sur les deux années de Master) en vue de l'obtention du titre de psychologue.

- un parcours recherche qui a pour vocation d’accueillir les futurs doctorants qui espèrent faire carrière dans la recherche. Ce parcours ne prévoit pas la réalisation d'un stage professionnel auprès d'un psychologue, mais un stage au sein d'un laboratoire de recherche. Dans ces conditions, l'étudiant diplômé ne peut prétendre au titre de psychologue. Toutefois, un étudiant inscrit dans un parcours recherche a la possibilité, s'il en fait la démarche individuellement, d'effectuer un stage professionnel d'au minimum 500 heures auprès d'un psychologue afin de pouvoir faire usage du titre.

- un parcours mixte professionnel et recherche, tendant à remplacer les deux précédents parcours. Au sein de ce parcours, les étudiants bénéficient de cours professionnalisant et de cours concernant la méthodologie de recherche en psychologie avec la réalisation d'un mémoire de recherche et d'un stage professionnel. Ce Master permet la poursuite d'études en doctorat ou l'entrée directe dans la vie active en tant que psychologue, voire les deux pour ceux qui seraient intéressés par la recherche-intervention (c'est-à-dire la réalisation d'une recherche sur un terrain clinique auprès de patients par exemple).

L'Association des Enseignants-Chercheur de Psychologie des Universités (AEPU) publie en 2015 un Panorama national des Masters 2 en Psychologie[8].

Actuellement, certains psychologues posent la question d'un prolongement des études au niveau Doctorat, inspirés par le modèle nord-américain[9].

Suisse[modifier | modifier le code]

En Suisse romande, les études de psychologie sont proposées dans les Universités de Genève, de Lausanne, de Neuchâtel et de Fribourg. Chaque université propose une formation de base au niveau bachelor, cette formation pouvant être complétée au niveau master par des orientations spécifiques à chaque université. Parmi celles-ci, on retrouve la psychologie clinique à Genève, la psychologie du conseil à Lausanne et la psychologie du travail à Neuchâtel. Quant à l'université de Fribourg, elle propose une formation bilingue français-allemand.

Une formation à distance est envisageable avec UniDistance située à Sierre. L'institution forme uniquement au niveau du bachelor sur une durée de 9 semestres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.psychologue.fr/consulter.php
  2. Loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 - Article 44 (lire en ligne)
  3. « - Université Paris Diderot - Paris 7 », sur www.univ-paris-diderot.fr (consulté le 10 octobre 2015)
  4. « Licence Psychologie / Enseignements / ETUDES / Psychologie / ParisDescartes - Universite Paris Descartes », sur www.psychologie.parisdescartes.fr (consulté le 10 octobre 2015)
  5. « UNIVERSITE PARIS DESCARTES, MASTER Psychologie: Neuropsychologie - Paris Descartes », sur formations.parisdescartes.fr (consulté le 10 octobre 2015)
  6. « Spécialité Psychologie des perturbations cognitives », sur www.univ-reims.fr (consulté le 10 octobre 2015)
  7. « Master de Neuropsychologie Cognitive et Clinique - présentation générale », sur perso.numericable.fr (consulté le 10 octobre 2015)
  8. « Panorama des Masters », sur www.aepu.fr (consulté le 10 octobre 2015)
  9. « - Syndicat National des Psychologues », sur psychologues.org (consulté le 10 octobre 2015)

Articles connexes[modifier | modifier le code]