Aller au contenu

Étang de Langouarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Étang de Langouarde
Image illustrative de l’article Étang de Langouarde
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Le PorgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Coordonnées 44° 51′ 42″ N, 1° 09′ 15″ O
Type naturel
Superficie 10 ha
Altitude 11,2 m
Géolocalisation sur la carte : Gironde
(Voir situation sur carte : Gironde)
localisation
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
localisation

L'étang du Langouarde est une étendue d'eau douce située à l'arrière dune du littoral girondin, sur la commune du Porge, dans la région Nouvelle-Aquitaine dans les Landes du Médoc.

D'une superficie d'environ 10 ha, il fait partie du chapelet de lacs disposés selon un axe nord-sud parallèle au rivage atlantique. Par le canal des Étangs de très faible déclivité et des réseaux de crastes il communique cinq kilomètres au nord avec l'étang de Lacanau — un des grands lacs landais — et au sud avec le bassin d'Arcachon.

Topographie

[modifier | modifier le code]

En 2011 l'altitude de l'étang est mesuré à 11,2 m NGF. Il est entouré d'une vaste zone marécageuse, traversée et drainée par le canal des Étangs et par plusieurs fossés ou crastes et d'une altitude culminant à 12,3 m NGF[1].

En 1878, peu après le creusement du canal et autres travaux de dessèchement, sa superficie est estimée à 10 hectares[2]. Asséché au XIXe siècle, puis remis en eau au XXe siècle[3], particulièrement en 1995[4], il occupe 5 hectares en 1968[5] et revient à 10 hectares en 2013[6].

Les berges de l'étang accueillent des flores protégées caractéristiques de substrats tourbeux ou para-tourbeux (Caropsis verticillatoinundata, Eriophorum angustifolium, Rhynchospora fusca, etc.). Subsistent au milieu de la pinède des landes humides et des prairies à molinie[7].

L'étang est fréquenté par les loutres et par une population assez abondante de cistudes. Le papillon fadet des laîches est présent dans les zones humides[7].

Cet étang, ceux de Batourtot, de Batejin, de Lède basse et du Joncru sont parfois regroupés sous le noms d'« étangs du Porge ». Avec le canal des Étangs qui les relie hydrauliquement, ils sont inscrits en 1967 à l'inventaire des sites pittoresques du département de la Gironde[8] et inclus dans une Zone nationale d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF)[7].

Une dizaine de moutons landais ont été introduits sur ses rivages en 2015 par le Conservatoire des races d'Aquitaine[9]. L'étang est une réserve de pêche[3].

  • C'est le seul étang public du Porge[3].
  • Il est parfois mentionné au XIXe siècle sous le nom de Lagrane[réf. souhaitée]
  • L'écrivain et journaliste Edmond About mentionne l'étang et raconte les efforts d'assèchement de ces zones humides par le creusement de canaux et de fossés dans son ouvrage Maître Pierre (1858)[10].
  • Au voisinage immédiat était avant les travaux d'assèchement de la première moitié du XIXe siècle l'étang et les marais de Lillet, asséchés depuis lors[10].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Syndicat intercommunal d'aménagement et de gestion des eaux du bassin versant des étangs du littoral sud-girondin, S.A.G.E des lacs médocains : relevés topographiques LIDAR, , 76 et 80 p. (lire en ligne)
  2. Edouard Féret, Statistique générale, topographique, scientifique, administrative, industrielle, commerciale, agricole, historique, archéologique et biographique du département de la Gironde, Feret et Fils, (lire en ligne), p. 168
  3. a b et c « Étang de Langouarde, seul étang public de Le Porge », sur ignrando.fr (consulté le )
  4. « Plan de gestion de l'étang de Langouarde et aménagements associés | Capitales Françaises de la Biodiversité », sur www.capitale-biodiversite.fr (consulté le )
  5. Centre d'études et de recherches scientifiques (Biarritz France), Bulletin du Centre d'études et de recherche scientifiques, Le Centre, (lire en ligne), p. 894
  6. Préfecture de la Gironde, Arrêté instituant 3 réserves de pêche sur le territoire de la commune Le Porge, (lire en ligne)
  7. a b et c GEREA, .-720001955, Le canal des étangs et ses petits étangs associés. - INPN,SPN-MNHN Paris, 26P. https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/720001955.pdf
  8. Ministère d’État aux affaires culturelles, Arrêté, (lire en ligne)
  9. « Etang de Langouarde, Le Porge (33) - Conservatoire des Races d'Aquitaine », sur www.racesaquitaine.fr (consulté le )
  10. a et b Edmond About (1828-1885), Maître Pierre (12e éd.), (lire en ligne), p 280-290