Énergie osmotique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'énergie osmotique est l'énergie qu'il serait possible d'obtenir au voisinage des estuaires (où l'eau douce fluviale se mélange à l'eau salée de la mer), en exploitant le phénomène d'osmose qui se produirait continuellement au niveau d'une membrane appropriée qui séparerait ses masses de salinité différente.

Tests en laboratoires[modifier | modifier le code]

Deux méthodes sont les plus connues : l'électrodialyse inverse (RED) et l'osmose à pression retardée (PRO).

Les deux technologies ont été confirmées dans des conditions de laboratoire. Elles ont été mis au point pour un usage commercial aux Pays-Bas (RED) et en Norvège (PRO).

En juillet 2016, une expérimentation de chercheurs de l'école polytechnique fédérale de Lausanne présente une amélioration du concept, fondée sur une membrane semi-perméable, épaisse de trois atomes, composée de disulfure de molybdène. Théoriquement, la puissance de ce dispositif permettrait la génération d'un mégawatt de courant électrique par mètre carré de membrane mis en place[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lionel Pousaz et Aleksandra Radenovic, « De l'électricité générée par de l'eau, du sel et une membrane épaisse de 3 atomes », Medicaom, École polytechnique fédérale de Lausanne,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]