Élections nationales monégasques de 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections nationales eurent lieu à Monaco le pour le renouvellement du Conseil national, l'unique chambre parlementaire de la principauté monégasque.

À l'issue du scrutin plurinominal à un tour, la majorité sortante a été reconduite pour 5 ans. L'Union pour Monaco, coalition de deux partis (UP et UNAM), remporta 53 523 voix (52,20 %), et obtint 21 des 24 sièges au Conseil national. Rassemblement et enjeux pour Monaco (à l'époque coalition du RPM et de Valeurs et enjeux, devenu depuis « Rassemblement et enjeux ») remporta 41 512 voix (40,49 %), et obtint trois sièges. Le groupe Monaco ensemble (coalition de trois partis : NIM, SM et PFM), avec 7 491 voix (7,31 %), n'est pas représenté au Conseil[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti Votes[2] % Sièges +/–
Union pour Monaco 53 523 52,20 21 stagnation
Rassemblement et enjeux pour Monaco 41 512 40,49 3 stagnation
Monaco ensemble 7 491 7,31 0
Votes nuls 124
Votes blancs 80
Total 4 854 100 24 stagnation
Votants enregistrés 6 316 76,85
Source: Résultats

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats des élections du Conseil National de Monaco du 3 février 2008, elections.monaco.net
  2. Les voix accordées à chaque candidat sont cumulées pour chaque liste, ce qui explique le nombre de votes largement supérieur au nombre d'électeurs.

Articles connexes[modifier | modifier le code]