Élections législatives antiguaises de 2023

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Élections législatives antiguaises de 2023
17 sièges de la Chambre des représentants
(majorité absolue : 9 sièges)
Corps électoral et résultats
Inscrits 60 916
Votants 42 611
70,34 % en diminution 6,2
Votes blancs et nuls 0,56
10 06 2022 Segunda Sessão Plenária da IX Cúpula das Américas (52137201805) (cropped).jpg ABLP – Gaston Browne
Voix 20 052
47,06 %
en diminution 12,2
Sièges obtenus 9 en diminution 6
Harold Lovell cropped.jpg UPP – Harold Lovell
Voix 19 267
45,22 %
en augmentation 8,1
Sièges obtenus 6 en augmentation 5
Trevor Walker in 2010.jpg BPM – Trevor Walker
Voix 624
1,46 %
en stagnation
Sièges obtenus 1 en stagnation
Premier ministre
Sortant Élu
Gaston Browne
ABLP
Gaston Browne
ABLP

Les élections législatives antiguaises de 2023 se déroulent le afin de renouveler les 17 membres de la Chambre des représentants d'Antigua-et-Barbuda.

Le Parti travailliste (ABLP) du Premier ministre Gaston Browne subit un fort recul, mais parvient à conserver la majorité absolue des sièges.

Contexte[modifier | modifier le code]

Les précédentes élections ont lieu de manière anticipée quinze mois avant la date prévue, le Premier ministre sortant Gaston Browne, du Parti travailliste d'Antigua-et-Barbuda (ABLP), désirant obtenir le soutien de la population pour la mise en œuvre de plusieurs projets courant 2019. Ces derniers comportent notamment une vaste réforme foncière devant mettre fin aux terres de propriété commune[1],[2]. Browne gagne son pari, le scrutin s'avérant une victoire pour le Parti travailliste qui conserve et accroit même sa majorité absolue[3]. Le principal parti d'opposition, le Parti progressiste unifié (UPP) subit un revers, son dirigeant Harold Lovell échouant lui-même à décrocher un siège, plaçant le parti au même résultat que le Mouvement populaire de Barbuda (BPM), un parti pourtant mineur[4].

Le gouvernement de Gaston Browne est en revanche confronté à l'échec de sa tentative de modifier la constitution pour faire de la Cour caribéenne de justice l'ultime cour d'appel du pays à la place du Comité judiciaire du conseil privé, basé à Londres. Consultée par référendum en novembre 2018, la population rejette le projet par 52 % des votes exprimés[5],[6].

La mort de la reine Élisabeth II en septembre 2022 et l'avènement de son fils, Charles III, dont le couronnement est prévu pour le 6 mai 2023, amène à une remise en question de la monarchie antiguayenne. Peu après la mort de la reine, Gaston Browne fait part de son intention d'organiser dans les trois ans un référendum sur la fin de la monarchie et le passage à un système républicain. La décision du Premier ministre, qui précise alors qu'« il ne s'agit pas d'un acte d'hostilité [mais] un pas final pour compléter le processus d'indépendance et devenir une nation véritablement souveraine », intervient en parallèle d'annonces similaires dans cinq autres pays du Commonwealth situés dans les Caraïbes — le Belize, les Bahamas, la Jamaïque, la Grenade et Saint-Christophe-et-Niévès —, un an après la fin de la monarchie à la Barbade[7],[8].

Système électoral[modifier | modifier le code]

Antigua-et-Barbuda est une monarchie parlementaire, et plus précisément un royaume du Commonwealth : un État souverain qui partage son monarque avec le Royaume-Uni et quatorze autres États. Ainsi, le titre de roi d'Antigua-et-Barbuda est porté par le roi Charles III, représenté sur place par un gouverneur général. Le pouvoir exécutif est exercé par le Premier ministre, chef du gouvernement, choisi par le parlement.

La Chambre des représentants est la chambre basse du parlement bicaméral d'Antigua-et-Barbuda. Elle est composée de 17 à 19 membres dont 17 élus pour cinq ans au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions[9]. Les deux autres sièges sont réservés d'office au président de la chambre et au procureur général s'ils n'en sont pas déjà membres[10].

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des législatives antiguaises de 2023[11],[12]
2023 Antiguan general election seats.svg
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti travailliste (ABLP) 20 052 47,06 en diminution 12,18 9 en diminution 6
Parti progressiste unifié (UPP) 19 267 45,22 en augmentation 8,13 6 en augmentation 5
Mouvement populaire de Barbuda (BPM) 624 1,46 en augmentation 0,03 1 en stagnation
Alliance démocratique nationale (DNA) 466 1,09 en diminution 0,85 0 en stagnation
Indépendants 2 202 5,17 en augmentation 5,16 1 en augmentation 1
Suffrages exprimés 42 611 99,44
Votes blancs et invalides 238 0,56
Total 42 849 100 17 en stagnation
Abstentions 18 067 29,66
Inscrits / participation 60 916 70,34

Conséquences[modifier | modifier le code]

Parti arrivé en tête par circonscription.

Malgré la perte de six de ses quinze sièges, le Parti travailliste remporte la majorité absolue, permettant à Gaston Browne — lui même réélu — de se maintenir au poste de Premier ministre[13],[14].

S'il progresse en termes de suffrages et de sièges, le Parti progressiste unifié ne parvient pas à provoquer une alternance. Son dirigeant, Harold Lovell manque de quelques suffrages de se faire réélire dans sa circonscription pour un troisième mandat[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 2018 Election Date Set For March 21 The Daily Observer
  2. (en) 2018 Antigua and Barbuda General Election Results - 21 March 2018 Carribean Elections
  3. ABLP wins 2018 General Elections
  4. Snap election in Antigua puts Barbuda's communal land ownership on the ballot
  5. (de) « Antigua und Barbuda, 6. November 2018 : Karibischer Gerichtshof (CCJ) als oberste Berufungsinstanz », sur sudd.ch (consulté le ).
  6. (en) « 2018 Referendum Results », sur abec.gov.ag (consulté le ).
  7. (en) « Antigua and Barbuda Will Vote to Cut Ties With British Monarchy », sur Global Americans, (consulté le ).
  8. (en) Mary Yang, « Why Do Caribbean Countries Want to Leave the Monarchy Now? », sur Foreign Policy, (consulté le ).
  9. ANTIGUA-ET-BARBUDA House of Representatives Union interparlementaire
  10. (en) Tom Lansford (éd.), Political Handbook of the World 2016-2017, CQ Press, (ISBN 978-1-5063-2718-1), p. 60
  11. « ELECTIONS 2023 », sur www.abec.gov.ag (consulté le ).
  12. (en) Editor, « Declaration of Results 2023 General Elections from ABEC », sur Antigua News Room, antiguanewsroom, (consulté le ).
  13. (en) « Antigua and Barbuda Labour Party secures victory in 2023 general elections », sur Associates Times a Caribbean News website, AssociatesTimes, (consulté le ).
  14. (en) « Commonwealth observers say Antigua and Barbuda’s general election reflects ‘the will of voters’ », sur Commonwealth (consulté le ).
  15. (en) « Third term for Gaston Browne », sur www.nationnews.com, (consulté le ).