Église San Secondo de Magnano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Église San Secondo de Magnano
Magnano San Secondo 04.jpg

Vue générale côté façade.

Présentation
Culte
Type
Rattachement
Diocèse
Roman Catholic Diocese of Biella (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Style
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

L'église San Secondo de Magnano se trouve dans un grand espace au pied de la Serra d'Ivrea, près de la communauté monastique de Bose, dans la commune de Magnano. C'est un de plus intéressants exemples d'architecture romane de la Province de Biella et du Canavais.

Histoire et architecture[modifier | modifier le code]

Une ancienne église a précédé celle actuelle San Secondo, probablement construite par les bénédictins[1]. Au XIe siècle, elle est agrandie jusqu'à sa taille actuelle. Son architecture est typiquement romane avec une façade à pignons et trois nefs. La nef centrale et celle de gauche se terminent avec une abside à fenêtre étroite. L'absidiole de la nef droite a été détruite pour permettre la construction du campanile.

L'intérieur, avec ses trois nefs séparées par des piliers rectangulaires, est à arcs en plein cintre et le plafond est à charpente apparente. Au fond de la nef de droite, sur la paroi du côté campanile, se trouve une fresque des XIIIe et XIVe siècles représentant la Crucifixion avec la Vierge et saint Jean.

Originairement, l'église était bâtie près de l'ancien village de Magnano, mais, à la fin du XIVe siècle le village fut déplacé à son emplacement actuel. Au début du XVIIe siècle, l'église paroissiale devint la nouvelle église Santa Marta, et il n'y avait plus de raison de préserver l'ancien bâtiment roman. Par conséquent, en 1606, il est décidé de démolir San Secondo pour réutiliser les pierres afin de construire la nouvelle église. Les fidèles, cependant, s'y opposèrent et obtinrent que San Secondo reste consacré et des décorations baroques sont réalisées. Pendant le XIXe siècle l'église est de nouveau abandonnée et, il faut attendre 1968, pour que la Province de Verceil fasse restaurer le bâtiment en lui redonnant son style original roman.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Comunità monastica di Bose (a cura della) La Serra: Chiese Romaniche, edizioni Qiqajon, 1999

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Communauté monastique de Bose, La Serra: Chiese Romaniche, Magnano, Qiqajon, (ISBN 88-8227-056-4), p. 9-10