Colosse de Saint Charles Borromée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Colosse de Saint Charles Borromée
San Carlo-Arona 01.JPG
Présentation
Type
Statue colossale (d), bien immobilierVoir et modifier les données sur Wikidata
Créateur
Matériau
Cuivre, soubassement en graniteVoir et modifier les données sur Wikidata
Construction
Hauteur
31,9 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut patrimonial
Bien culturel en Italie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Adresse
Piazzale San Carlo, 5 - AronaVoir et modifier les données sur Wikidata
28041 Arona
Flag of Italy.svg Italie
Coordonnées

Le Colosse de Saint Charles Borromée (dit aussi Sancarlone) est une statue de plus de 30 m de hauteur[1] située à Arona (Italie), sur le Mont Sacré d'Arona dédié à saint Charles Borromée.

Saint Charles[modifier | modifier le code]

Saint Charles Borromée naquit le dans la Rocca di Arona (détruite à cause de Napoléon Bonaparte). Il devint évêque et cardinal à 22 ans et est élu a archevêque de Milan en 1565. Il mourut le , fut béatifié en 1602 et canonisé en 1610.

Construction de la statue[modifier | modifier le code]

Par volonté du cousin Federico, archevêque de Milan depuis la mort de Charles, en 1624 on commença la construction d'un Mont Sacré pour célébrer la mémoire et les œuvres de saint Charles[2].

Federico Borromeo et Marco Aurelio Grattarola, le superviseur des travaux du Mont Sacré, voulurent construire une grande statue qui soit visible par le Lac Majeur.

Giovanni Battista Crespi, dit Il Cerano, dessina la statue, qui fut réalisée en cuivre forgé par les sculpteurs Siro Zanella de Pavia et Bernardo Falconi de Bissone, employant à cette occasion pour la première fois la technique du cuivre repoussé sur une structure solide. Bartholdi s'inspirera de cette technique pour réaliser la Statue de la Liberté[3].

L'œuvre fut terminée en 1698 et le 19 mai le cardinal Federico Caccia, archevêque de Milan, bénit le monument.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.novaratoday.it/cronaca/san-carlone-arona.html
  2. http://www.distrettolaghi.it/it/luoghi/sacro-monte-di-arona-e-statua-di-san-carlo
  3. Sylvie Deswarte, Bertrand Lemoine, L'architecture et les ingénieurs: deux siècles de réalisations, Le Moniteur, , p. 245

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Massimo Centini, I Sacri Monti nell'arco alpino italiano, Priuli & Verlucca, Ivrea, 1990
  • (it) Zanzi Luigi, Zanzi Paolo, (a cura di), Atlante dei Sacri Monti prealpini, Skira, Milan, 2002

Articles connexes[modifier | modifier le code]