Église Saint-Hubert de Cons-la-Grandville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Saint-Hubert de Cons-la-Grandville
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Diocèse
Paroisse
Paroisse Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Religion
Propriétaire
Commune
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Meurthe-et-Moselle
voir sur la carte de Meurthe-et-Moselle
Red pog.svg

L'église Saint-Hubert est une église catholique située à Cons-la-Grandville, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français de Meurthe-et-Moselle, sur la commune de Cons-la-Grandville.

Historique[modifier | modifier le code]

Le prieuré Saint-Michel de Cons-la-Grandville a été fondé avant 1091, probablement vers 1065, par Dudon de Cons, son frère, Gautier de Dun, et le comte de Chiny. Le prieuré Saint-Michel de Cons, Cellam Cunensem, a été donné vers 1091 à Thierry II (1086-1109), abbé de l'abbaye bénédictine de Saint-Hubert en Ardenne. Le prieuré était situé à proximité immédiate du château de Cons comme l'indique les actes de l'abbaye de Saint-Hubert (cellam sancti Michaelis ante ipsum castrum sitam). La possession du prieuré par l'abbaye de Saint-Hubert est confirmée par les papes Honorius II en 1129, Innocent II en 1139, et l'archevêque de Trêves Adalbéron, entre 1131 et 1152.

Il subsiste de cette époque ou du début 12e siècle la crypte servant de sépulture familiale à la famille de Lambertye.

L'église priorale haute est reconstruite en 1732. En 1792, l'église priorale est devenue église paroissiale. À l'époque du Concordat, l'église a abandonné le vocable de Saint-Michel pour celui de Saint-Hubert.

Protection[modifier | modifier le code]

L'Église Saint-Hubert comprenant crypte et église haute est classée au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Église Saint-Hubert comprenant crypte et église haute », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hubert Collin, « Cons-la-Grandville, château et prieuré Saint-Michel », dans Congrès archéologique de France. 149e session. Les Trois-Évêchés et l'ancien duché de Bar. 1991, Société française d'archéologie, Paris, 1995, p. 79-93

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]