Édouard Dunod de Charnage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Édouard Dunod de Charnage
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata

Sophie Édouard Dunod de Charnage (BesançonParis) est un administrateur durant le premier Empire, Préfet durant les Cent-Jours et auteur de traités politiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le comte Dunod de Charnage est issue d'une famille de magistrats, de la noblesse de Franche-Comté. Son grand père était le juriste et historien François Ignace Dunod de Charnage.

Il entre dans la gendarmerie d'honneur en 1803 et fait campagne en Prusse, puis se lance dans une carrière administrative[1]. Après avoir été auditeur au conseil d'États, en 1811, il est nommé intendant de la haute Carinthie.

Il est ensuite aide camp civil de Napoléon Ier[2] et après quelques fait d'armes, brièvement cinquième Préfet de Lozère pendant les Cent-Jours, du 22 mars et 6 avril/29 mars 1815 et remplacé le 1er juillet[3]. Condamné à la retraite à la chute de l'Empire, il passe le reste de ses jours à Paris, écrivant sous couvert de l'anonymat quelques traités de politique.

Il épouse Hélène de Montgeroult, le 19 janvier 1820[2].

Sa devise était celle de la famille : Toujours en bon lieu[4].

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Situation de la France avec les souverains de l'Europe, 1818 [lire en ligne] disponible sur Gallica.
  • Traité de la monarchie en France, 1822.
  • Revue politique de l'Europe, 1825 et quatre éditions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouvelle biographie générale... 1854-1866, col. 246 sqq. disponible sur Gallica
  2. a et b Dunod de Charnage sur geneanet.org.
  3. Dunod de Charnage, Édouard Sophie sur francearchives.fr.
  4. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises..., 1917, p. 62 disponible sur Gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]