Zama (Kanagawa)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Zama-shi
座間市
Drapeau de Zama-shi
Drapeau
Mairie de Zama.
Mairie de Zama.
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Préfecture Kanagawa
Code postal 〒252-8566
Démographie
Population 129 268 hab. (août 2011)
Densité 7 353 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 29′ 19″ N 139° 24′ 27″ E / 35.488611, 139.4075 ()35° 29′ 19″ Nord 139° 24′ 27″ Est / 35.488611, 139.4075 ()  
Superficie 1 758 ha = 17,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Préfecture de Kanagawa

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Kanagawa
City locator 13.svg
Zama-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Zama-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Zama-shi
Liens
Site web http://www.city.zama.kanagawa.jp/

Zama (座間市, Zama-shi?) est une ville (市, shi) de la préfecture de Kanagawa, au Japon. Elle a été fondée le 1er novembre 1971. Zama compte une population de 129 268 habitants en 2011.

Géographie[modifier | modifier le code]

Zama couvre une superficie de 17,58 km2 au centre de la préfecture de Kanagawa, sur un territoire plat ou formé de collines. Zama est arrosée par les rivières Sagami, Mekushiri et Hato. La ville est bien connue pour ses eaux à boire, qui sont chaudes en hiver et froides en été.

Histoire[modifier | modifier le code]

La base militaire américaine de Camp Zama se situe à Zama et Sagamihara.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Zama a longtemps été dominée par l'usine de construction automobile de la firme Nissan, mise en service en 1962. Au début des années 1980, ses chaînes de montage livraient 600 000 véhicules par an. À la pointe de la technologie, l'usine recevait des visiteurs prestigieux, comme Deng Xiaoping ou le prince Charles. Mais le deuxième constructeur automobile japonais fut frappé par la récession dans les années 1990 et fut restructuré après sa reprise partielle par le constructeur français Renault. L'usine de Zama fut fermée en 1995, et perdit les deux tiers de son effectif de 3 700 salariés. Sur le site, Nissan a maintenu le « Zama Operation Center », où sont notamment conçus et fabriqués des robots et machines utilisés dans d'autres usines du groupe [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Todd Crowell et Murakami Mutsuko, « Turning Off the Lights: When Nissan closed its Zama plant, the city survived. Will a smaller town make it? », Asiaweek.com, 19 novembre 1999 [1] Consulté le 20/12/2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]