Vieille Garde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grenadier de la Vieille Garde par Édouard Detaille

La Vieille Garde est l'unité d'élite de la Garde impériale de la Grande Armée durant les guerres napoléoniennes. Souvent appelée « l'élite de l'élite » ou « la crème de la crème », elle fut fondée sous le nom de garde consulaire en 1799 et rebaptisée en 1804.

Les régiments de la Vieille Garde[modifier | modifier le code]

À l'origine, la Vieille Garde fut composée de deux régiments : un de grenadiers à pied et un de chasseurs à pied. Puis un troisième régiment composé de grenadiers hollandais qui vécut quelques années et enfin en 1815 deux éphémères régiments : les 3e et 4e grenadiers à pied en 1815, ainsi que 2 régiments de chasseurs à pied.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle était constituée originellement par deux régiments à pied et deux à cheval :

Plusieurs autres formations de cavalerie rejoignirent ensuite les rangs de la Vieille Garde, dont les mamelouks (1801), les gendarmes d'élite (1802), les dragons de l'Impératrice (1806), les chevau-légers polonais (1807) et le 1er escadron du 1er régiment d'éclaireurs (1813).

Condition d'intégration[modifier | modifier le code]

  • Justifier d'au moins 10 ans de service.
  • Avoir une très bonne conduite.
  • Avoir été cité pour bravoure.
  • Mesurer 1,76 m.
  • Savoir lire et écrire.

Sources[modifier | modifier le code]

Waterloo

Les armées durant les guerres napoléoniennes (en anglais)