The Ghoul (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Ghoul.

The Ghoul est un film d'épouvante britannique réalisé par Freddie Francis, sorti en 1975.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En panne d'essence, perdu dans la campagne britannique, un groupe de jeunes part à la recherche de carburant. Ils tombent sur la demeure d'un ancien prêtre cachant un étrange secret dans sa mansarde...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du Film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit de la toute dernière production fantastique pour le cinéma de l'éphémère compagnie Tyburn Films, dirigée par le propre fils du réalisateur, Kevin Francis.
  • John Hurt affirma n'avoir joué dans ce film que pour des raisons alimentaires.
  • Aux États-Unis, le film fut exploité sous les titres Night Of The Ghoul et The Thing In The Attic, dans une version écourtée d'une dizaine de minutes. Certains éditeurs DVD américains l'ont d'ailleurs diffusé au debut des années 2000 en le croyant à tort tombé dans le domaine public. La société Tyburn Films, qui en détient en effet toujours les droits, a donc poursuivi avec succès les contrevenants en question.
  • La photo que tient Peter Cushing, à un moment du film, n'est autre que celle de sa propre épouse, décédée quelque temps avant le tournage. Notoirement très affecté par cette perte, l'acteur n'eut donc pas à feindre le chagrin.

Analyse[modifier | modifier le code]

Sur une trame à la cruauté assez proche du Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper, sorti quelques mois plus tôt, The Ghoul n'en partage pourtant pas le traitement, plus allusif. Inscrit dans une tradition d'épouvante typiquement britannique, il en constitue par ailleurs, un des derniers représentants. Devant une concurrence américaine toujours plus audacieuse, les productions anglaises échoueront, en effet, à rivaliser dans le registre de l'horreur dite "graphique".

L'acteur anglais de second plan Ian McCulloch, quant à lui, connaîtra un relatif vedettariat à l'aube des années 1980 dans des productions italiennes telles que L'Enfer des zombies de Lucio Fulci et Contamination de Luigi Cozzi.

Lien externe[modifier | modifier le code]