Téléclidès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Téléclidès (en Τηλεκλείδης / Têlekleídês) est un poète comique grec du Ve siècle av. J.-C. (actif de 440 à 430 av. J.-C.), contemporain de Périclès, Nicias, d'Aristophane et Eupolis.

Téléclidès fait de Socrate le coauteur des pièces d'Euripide[1]. Selon Aristophane, le prétendu auteur collaborateur était un acteur renommé, Céphisophon, qui partageait également la maison et la femme du tragédien[2], tandis que Socrate enseignait à une école entière de plaisantins dont Euripide.

Seuls six titres et quelques fragments de ses pièces nous sont parvenus : dans l'une d'elles, Les Amphictyons (Ἀμφικτύονες / Amphiktúones), le poète représente un âge d'or d'abondance impossible et sans besoin d'effort. Dans cette pièce, le pain d’orge se bat avec le pain de froment pour être mangé par les hommes[3]. Les autres titres de pièces connues sont Les Euménides, Les Hésiode (Ἡσίοδοι / Hêsíodoi), Les Prytanes (Πρυτάνεις / Prutáneis), Apseudeis (Ἀψευδεῖς, « Le Sans Mensonge ») et Les Forts (Στεῥοί / Sterhoí).

L'édition de ces fragments est publiée par Rudolf Kassel et Colin Austin[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Duane Reed Stuart, Epochs and Greek and Roman Biography, Biblo and Tannen Booksellers and Publishers' Inc.,‎ 1928, p. 174.
  2. (en) Alan H. Sommerstein, Aristophanes: Lysistrata, The Acharnians, The Clouds, Penguin Books,‎ 1973, p. 241, note 35.
  3. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne], 268 b-d.
  4. (éd.) Poetae Comici Graeci.