Syndrome de Fahr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Syndrome de Fahr
Classification et ressources externes
Fahr syndrome.gif
Syndrome de Fahr
OMIM 213600
DiseasesDB 32200
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Décrit pour la première fois en 1951[1], le syndrome de Fahr est une maladie se traduisant par des calcifications massives des noyaux gris centraux en l'absence d'anomalie du métabolisme du calcium. Il existe parallèlement des signes neurodégénératifs.

Le début des signes neurodégénératifs débute vers 30 à 40 ans bien que des cas chez des enfants aient été décrits. Les signes neurologiques sont très variés : syndrome parkinsonien, trouble de la marche, ataxie cérébelleuse et chorée-athétose.

La constatation de calcifications des noyaux gris centraux est fréquent dans de nombreuses maladies. Près de 1 pour cent des scanners du cerveau montrent la présence de calcifications des noyaux gris centraux surtout après 60 ans. Cette constatation ne s'accompagne d'une augmentation de pathologie neurologique chez ces individus.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) FOLEY J (1951) Calcification of the corpus stiatum and dentate nuclei occurring in a family. J Neurochem 14:253-61
  • (en) Maria J Sobrido, Suellen Hopfer, Daniel H Geschwind, Familial Idiopathic Basal Ganglia Calcification in GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2006 [1]
  • (en) Online Mendelian Inheritance in Man, OMIM (TM). Johns Hopkins University, Baltimore, MD. MIM Number:213600 [2]
  • (en) Online Mendelian Inheritance in Man, OMIM (TM). Johns Hopkins University, Baltimore, MD. MIM Number:114100 [3]