Stade Karaïskaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Karaiskaki
Stadium.svg
Image Olympiacos Chelsea CL0708 2.jpg

Catégorie 3 UEFA

Généralités
Noms précédents
Neo Phaliron Velodrome (1895-1964)
Nom complet
Georgios Karaiskakis Stadium
Adresse
Coordonnées
Construction et ouverture
Construction
1895
Ouverture
1896
Architecte
Stelios Aghiostratitis
Rénovation
1964 et 2004
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
Équipement
Capacité
33 296
Dimensions
105 × 68 mètres

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Point carte.svg

Le stade Karaïskaki (en grec : Γήπεδο Γεώργιος Καραϊσκάκης) est un stade grec situé à Neo Faliro dans le secteur du Pirée.

Historique[modifier | modifier le code]

Conçu à l'origine pour servir de piste vélodrome lors des premiers Jeux olympiques de l'époque moderne en 1896, il est riche d'une longue histoire. Sa capacité actuelle est de 33 296 places. Son nom rappelle le héros de la guerre d'indépendance Yeóryios Karaïskákis tué au combat dans les environs.

C'est le stade habituel du club de football de l'Olympiakos Le Pirée. En 1981, 21 de ses supporters y meurent écrasés suite à un mouvement de foule dans l'escalier de la Porte 7 (θύρα 7) restée fermée par erreur. Cette tragédie est commémorée chaque année, et les supporters y font très souvent allusion. Divers aménagements dans le stade rappellent cet incident.

L'enceinte est entièrement rebâtie à l'occasion des Jeux olympiques d'été de 2004 et accueille à cette occasion des matches du premier tour, les quarts de finale, les demi-finales et la finale du tournoi olympique de football féminin.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :