Software Defined Networking

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Software-Defined Networking (SDN) est un nouveau paradigme d’architecture réseau où le plan de contrôle est totalement découplé du plan de données. Ce découplage permet de déployer le plan de contrôle sur des plateformes dont les capacités sont plus grandes que celles des commutateurs réseaux classiques. Enfin, cette abstraction à travers une API réseau standard permet un développement de services réseaux à forte valeur ajoutée affranchi des spécificités des équipementiers.

Diagramme de l'organisation d'un SDN sur une couche liaison de données

Le protocole de communication le plus avancé entre un plan de contrôle logiquement centralisé (un ou plusieurs contrôleurs) et le plan de données (des commutateurs réseaux) est OpenFlow[1]. Il est standardisé par l’Open Networking Foundation[2] (ONF) et implémenté par de nombreux équipementiers, dont HP (créateur avec Stanford university),Cisco (ACI format propriétaire), IBM, Juniper, NEC et Ericsson. La version 1.0 de la spécification date de février 2011. Dans OpenFlow, les décisions de routage sont prises par le contrôleur pour chaque flux de données et poussées dans les switches sous forme de simples instructions de commutation. Des mécanismes de QoS, le support d’IPv6 et le support du plan de contrôle de MPLS sont à l’étude pour la prochaine version. D'autres constructeurs comme Alcatel-Lucent[3],[4] ont un point de vue un peu différent et proposent d'autres implémentations du SDN. Le Software-Defined Networking est un concept-clef pour faire le pont entre la gestion dynamique des ressources réseaux d’un côté et la demande en connectivité et en Qualité de service (QoS) des applications de type cloud computing.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]