Slalom (canoë-kayak)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Slalom.
Compétition de slalom

Le slalom est une des disciplines du canoë-kayak, se pratiquant en eau vive.

Principe[modifier | modifier le code]

Les courses de slalom se déroulent en général sur un stade d'eau vive ou sur un parcours aménagé sur une rivière, mais peuvent tout autant être pratiquées sur des rivières naturelles.

Le parcours comporte de 18 à 25 portes matérialisées par des fiches bicolores (blanche et verte ou blanche et rouge)sur une distance d'un minimum de 250 mètres et d'un maximum de 400 mètres. Selon la couleur de la porte, elle doit être prise dans le sens de la rivière (porte blanche et verte) ou en remontant la rivière (porte blanche et rouge). Les portes doivent être exécutées dans l'ordre des numéros affichés. Le parcours doit contenir 6 ou 7 portes en remontées et doit être navigable dans un temps s'approchant de 90 secondes pour un K1 homme[1].

La compétition se déroule en une seule manche chronométrée. Des pénalités sont ajoutées si le compétiteur touche une porte (2 point par porte touchée) ou s'il rate une porte (50 points). La somme des pénalités est ensuite convertie en secondes et ajoutée au temps des manches. Les compétiteurs ne sont pas autorisés à pratiquer le parcours avant la course.

Embarcations[modifier | modifier le code]

Trois types d'embarcations sont autorisées pour ces compétitions[1]:

  • le kayak monoplace, il doit être au minimum d'une longueur de 3,50 m, large de 0,60 m et d'un poids de 8 kg
  • le canoë monoplace, il doit être au minimum d'une longueur de 3,50 m, large de 0,65 m et d'un poids de 8 kg
  • le canoë biplace, il doit être au minimum d'une longueur de 4,10 m, large de 0,75 m et d'un poids de 13 kg

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Le slalom a fait son apparition aux jeux olympiques de 1972 à Munich. Il disparaît, pour laisser le temps aux nations de créer des bassins (rivières artificielles), ensuite de la programmation avant de revenir en 1992 aux Jeux Olympiques de Barcelone.

Des championnats du monde ont été créés en 1949.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ICF), « (Rules and education) », (ICF),‎ (2011) (consulté le (2011/11/16))

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]