Roue libre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roue libre à cliquet
Roue libre à rouleaux

Un système mécanique peut fonctionner en roue libre s'il est capable d’interrompre momentanément l’entraînement en rotation d’un organe entraîné qui peut néanmoins continuer de tourner librement.

Ce système peut être utilisé comme un antiretour dans un système de levage, par exemple un treuil ou un cabestan. (voir cliquet (mécanique))

exemple d'emploie:

Technologies employées :

  • à cliquet (par obstacle).
  • à éléments roulants (par coincement), composants standards.
  • à cames

Ces ensembles sont disponibles prêts à l'emploi, et figurent dans les mêmes catalogues que les roulements à billes.

Son d'une roue libre Campagnolo

Histoire (bicyclette - vélo)[modifier | modifier le code]

Dès 1869, un brevet US88238[1] est déposé par William Van Anden. Il y décrit une amélioration de vélocipède avec un système à cliquet monté dans le moyeu de la roue avant permettant d'arrêter de pédaler dans les descentes.

En 1895, Harmon D. Moise dépose un brevet US533912[2] de bicyclette à transmission par chaîne qui possède un système de roue libre sur le moyeu de la roue arrière. En 1896 Humbert Steyner améliore ce système avec un mécanisme à billes dans une roue à cliquets.

En 1897, Ernst Sachs (de) produit et commercialise des moyeux avec roue libre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://v3.espacenet.com/origdoc?DB=EPODOC&IDX=US88238&F=0&QPN=US88238
  2. http://v3.espacenet.com/origdoc?DB=EPODOC&IDX=US533912&F=0&QPN=US533912