Rankweil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rankweil
Blason de Rankweil
Héraldique
Pfarrkirche de Rankweil, 2007.
Pfarrkirche de Rankweil, 2007.
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau du Vorarlberg Vorarlberg
District
(Bezirk)
Feldkirch (Bezirk)
Code postal A-6830
Immatriculation FK
Indicatif 05522
Code Commune 6830
Démographie
Population 11 741 hab. (2013)
Densité 537 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 00″ N 9° 39′ 00″ E / 47.2667, 9.65 ()47° 16′ 00″ Nord 9° 39′ 00″ Est / 47.2667, 9.65 ()  
Altitude 468 m
Superficie 2 187 ha = 21,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vorarlberg

Voir sur la carte administrative de la zone Vorarlberg
City locator 14.svg
Rankweil

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Rankweil

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Rankweil
Liens
Site web site officiel

Rankweil est une commune autrichienne située dans l'état du Vorarlberg, dans le district de Feldkirch, comptant 11 630 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Rankweil se trouve dans la haute vallée du Rhin en Vorarlberg, dans le district de Feldkirch, dans une région frontalière à la Suisse (abbaye de Saint-Gall) et à la principauté du Liechtenstein, à 468 mètres au-dessus du niveau de la mer. Environ 70 % des 22 km² de la grande commune se trouvent dans la pleine du Rhin, le reste est occupé principalement par des collines boisées.

Entre le Hohen Sattel qui culmine à 752 m au sud et le Sattelberg à 575 m au nord, dans la commune de Klaus, la plaine du Rhin forme la baie abritée de l'« Autriche antérieure », avec un climat favorable qui permet des cultures agricoles délicates. 30 % de la surface de Rakweil sont boisés.

Les quartiers de la commune sont Brederis et Rankweil.

Démographie[modifier | modifier le code]

Evolution démographique de la commune de Rankweil
1971 1981 1991 2001 2006
8 654 9 926 10 509 11 171 11 824
Source : Statistiques autrichiennes de l'évolution démographique[2].

Au 30 septembre 2006, la commune comptait 11 824 habitants, résidences secondaires incluses. La part d'étrangers était de 16,5 % en 2002.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

La commune de Rankweil est frontalière de dix autres communes du district de Feldkirch, qui sont, depuis le nord et dans le sens des aiguilles d'une montre : Koblach, Röthis, Sulz, Zwischenwasser, Laterns, Übersaxen, Satteins, Göfis, Feldkirch et Meiningen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Du temps de l'Empire romain, l'actuel Rankweil était, sous le nom de « Vinomna »[3], un important carrefour pour les communications, vers lequel convergeaient les routes romaines, parmi lesquelles la principale voie de transport entre Coire et Augsbourg. Le premier document évoquant Rankweil sous son nom date de 842.

En 1375, les Habsbourg achètent aux ducs de Monfort le royaume de Feldkirch[4], et avec lui Rankweil. Ils administrent leurs terres, qui se trouvent dans l'actuel Vorarlberg, depuis le Tyrol et l'Autriche antérieure (Fribourg-en-Brisgau). À la fin du Moyen Âge, lors des guerres des Appenzeller, qui de 1405 à 1429 opposèrent l'abbaye de Saint-Gall, soutenue par les Habsbourg, à ses vassaux les Appenzeller, sont institués des territoires nationaux aux frontières désormais bien définies.

À ce sujet, significatives sont les différentes alliances des villes et des états, comme celle de la royauté de Feldkirch (Rankweil) avec les fermiers d'Altstätten, de Berneck, de Marbach, avec la ville de Saint-Gall ainsi qu'avec les campagnards à Eschnerberg.

En 1405, grâce à la participation du royaume de Feldkirch, et avec lui de Rankweil, la fondation effective réussit de la ligue du lac (Bund ob dem See), alliance la plus importante de l'époque, organisée selon un modèle fédéral. Celui-ci s'étend rapidement, avec entre autres Bludenz, Rankweil, Sax, Gaster et Toggenburg[5]. D'audacieuses entreprises militaires et des soulèvements contre la domination des Habsbourg (Tyrol, Allgäu, Thurgau) furent rapidement couronnés de succès et conduisirent à la destruction de nombreux châteaux-forts de nobles[5]. Cependant, l'alliance fut finalement écrasée par la cavalerie des Habsbourg le 13 janvier 1408 à Bregenz[5].

En 1618, Rankweil obtient le « Marktrecht », le droit d'établissement d'un marché permanent, hebdomadaire ou annuel[6]. De 1805 à 1814, Rankweil appartient avec le Vorarlberg à la Bavière, puis à nouveau à l'Autriche. Rankweil appartient à l'état autrichien du Vorarlberg depuis sa création en 1918. La ville fit partie, de 1945 à 1955, de la zone d'occupation française en Autriche.

Politique[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal compte 33 membres. Sa composition à l'issue des élections de 2010 est la suivante : 21 sièges pour l'ÖVP, 3 sièges pour le SPÖ, 2 sièges pour la FPÖ et 7 sièges pour les Verts (die Grünen). Le maire est depuis le premier janvier 2008 l'ingénieur Martin Summer, successeur pour le ÖVP de Hans Kohler.

Le budget communal annuel est estimé pour 2010 à 38 millions d'euros. La commune débourse 13,7 millions en investissements. Les dettes s'élèvent en 2010 à 957 euros par habitant.

Monuments et institutions[modifier | modifier le code]

Église paroissiale Saint-Pierre[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Sankt Peter est une église romane baroquisée, dont le cimetière, ceint d'un mur, comporte un ossuaire et un monument à Josef Sigmund Nachbauer[7].

Sport et culture[modifier | modifier le code]

Rankweil possède un club de football, le FC Rotweiß Rankweil[8].

Le « temple culturel » Altes Kino joue un rôle important pour la commune. Depuis plus de vingt ans y agit une association culturelle bénévole à un tel niveau qu'elle est connue au-delà des frontières du Vorarlberg[9].

Éducation[modifier | modifier le code]

Dans la ville se trouvaient, en janvier 2003, 2 644 élèves, dont aucun en AHS (« Allgemeinbildende höhere Schule », c'est-à-dire école supérieure à formation généraliste), et 1 296 en BHS (« Berufsbildende höhere Schule », c'est-à-dire école supérieure à formation professionnelle).

Il y a à Rankweil neuf jardins d'enfants, trois écoles primaires, deux « Hauptschulen », une école polytechnique et un centre pédagogique spécial.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chiffre officiel au 30 septembre 2010.
  2. (de) Bevölkerungsentwicklung der Statistik Austria
  3. (de) « Kochen wie die Römer », sur Naturfreude Vorarlberg (consulté le 7 mars 2011)
  4. (fr), « Sur les traces des Habsbourg : Feldkirch », section « Histoire », sur Habsbourg.net.
  5. a, b et c (fr) Karl Heinz Burmeister, Article « Ligue du lac » du Dictionnaire historique de la Suisse. D'après B. Bilgeri, Der Bund ob dem See, 1968.
  6. (de) « Rankweiler Herbstmarkt » sur le site de la commune.
  7. (de) Page de l'église sur « Pfarre Rankweil ».
  8. (de) « Site officiel du club » (consulté le 7 mars 2011)
  9. (de) « Site officiel du Altes Kino » (consulté le 7 mars 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]