Rabbi Chila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie À ne pas confondre avec Rabbi Shila de Kefar Tamarta

Rabbi Chila (ou Shila), également appelé Rav Chila, est un rabbin babylonien, de la génération intermédiaire entre Tannaïm et Amoraïm (IIe siècle).

Il dirige la sidra (« école », « centre communautaire ») de Nehardea, qui deviendra une académie après sa mort[1]. Lorsqu’Abba ben Ayvo arrive en Babylonie, en 219 EC, Rabbi Chila lui propose un poste d’amora (orateur, chargé de développer devant les élèves ce que Rabbi Chila a brièvement formulé) dans son école[1], qu’Abba occupera pendant un an, avant de fonder, après la mort de Rabbi Chila, sa propre académie à Soura.

À l’exception d’une interprétation de la Mishna[1], on ne connaît aucun de ses enseignements. Cependant, quelques leçons des élèves de son école (DeBei Rabbi Chila) sont mentionnées dans le Talmud[2].

Bien que son titre soit celui d’un Tanna, il pourrait avoir été le père de Rabba bar Rav Chila[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c T.B. Yoma 20a ; Lettre de Sherira Gaon, in A. Neubauer, Medieval Jewish Chronicles i. 28
  2. T.B. Pessahim 39b, Roch Hachana 23b, Guittin 52b & Kiddoushin 43a
  3. « Responsum n°45516 », sur Cheela.org

Cet article comprend du texte provenant de la Jewish Encyclopedia de 1901–1906, une publication élevée dans le domaine public.