Pseudopode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Les pseudopodes sont des déformations de la membrane plasmique qui permettent à une cellule de se nourrir et se déplacer en rampant sur un support dans une direction déterminée.

C'est un prolongement cellulaire rétractile qui permet à la cellule de ramper le long d'une surface.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

On observe la production de pseudopodes uniquement chez les cellules eucaryotes, plus précisément chez les cellules animales ou chez les protistes (par exemple : les amibes).

Ces déformations de la cellule sont provoquées par des pressions internes du cytoplasme. La cellule forme temporairement des micros-filament (à partir de sous-unité d’actine, similaires aux contractions des microfilaments d’actine aussi présents dans les cellules musculaires animales) accompagnées du relâchement d’autres sites (situées à l’avant du mouvement) puis des réseaux qui modifient la consistance du cytoplasme.

Le cytoplasme existe sous deux formes :

  • un état liquide, la solution colloïdale (SOL) ;
  • un état semi-solide (GEL).

Le passage du cytoplasme de l'état SOL à l'état GEL facilite la formation de pseudopodes. Il y a un assemblage et un désassemblage des pseudopodes qui permet à la cellule de se déplacer.

Le cytoplasme à l'état SOL est repoussé contre la membrane plasmique située dans le sens du mouvement là où le réseau d'actine a été démonté (c'est-à-dire affaibli). Sous l'effet de la pression, la membrane plasmique se déforme et donne naissance à un pseudopode.

Le réseau d'actine se désassemble permettant l'allongement du pseudopode. Durant ce démontage, le cytoplasme passe de l'état SOL à l'état GEL pour former le pseudopode et de l'état GEL à l'état SOL pour permettre le déplacement de tout le cytoplasme vers le pseudopode.

La cellule a donc effectué son déplacement grâce au pseudopode.

Les amibes ne sont pas les seules cellules à pouvoir ramper. Les globules blancs (leucocytes) possèdent également cette capacité.

Les filopodes sont ds pseudopodes fileux qui permettent à certains protozoaires comme les Cercozoa (groupe de rhizaires comprenant la plupart des protozoaires amiboïdes ou flagellés) de se nourrir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]