Président pro tempore du Sénat des États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Président pro tempore du Sénat des États-Unis
Image illustrative de l'article Président pro tempore du Sénat des États-Unis
Sceau officiel

Image illustrative de l'article Président pro tempore du Sénat des États-Unis
Titulaire actuel
Orrin Hatch
depuis le 6 janvier 2015

Création 4 mars 1789
Mandant Sénat des États-Unis
Premier titulaire John Langdon

Le président pro tempore du Sénat des États-Unis (anglais : President pro tempore of the United States Senate) est le sénateur de plus haut rang et le deuxième plus important personnage du Sénat après le vice-président des États-Unis qui en est le président ex officio. C’est en l’absence de ce dernier que le président pro tempore préside la chambre.

Rôle[modifier | modifier le code]

Le président pro tempore est élu par le Sénat ; la tradition veut qu’il (ou elle) soit le doyen de fonction du parti majoritaire de cette assemblée. En temps ordinaire, ni le vice-président des États-Unis, ni le président pro tempore ne président effectivement les sessions du Sénat, à l’exception d’événements particuliers : cette tâche est en général déléguée à de jeunes sénateurs du parti majoritaire. Après le vice-président des États-Unis et le président de la Chambre des représentants, le président pro tempore est troisième dans la ligne de succession à la présidence des États-Unis.

L’actuel président pro tempore du Sénat est Orrin Hatch (R-Utah) depuis le .

Le salaire annuel du président pro tempore pour 2006 était de 183 500 $ .

Historique[modifier | modifier le code]

Le poste de président pro tempore a été institué par la Constitution des États-Unis. Le premier président pro tempore, John Langdon, a été élu le 6 avril de la même année 1789. Jusqu'aux années 1960, il était d'usage que le vice-président des États-Unis préside les séances quotidiennes du Sénat, de sorte que le président pro tempore occupait rarement cette fonction.

Entre 1792 et 1886, le président pro tempore du Sénat occupait la deuxième place dans la ligne de succession présidentielle après le vice-président mais devant le président de la Chambre des représentants. Lorsque le président Andrew Johnson faillit être mis en accusation en 1868, le poste de vice-président était vacant, et le successeur désigné était donc le président du Sénat pro tempore Benjamin Wade. Le radicalisme de Wade est considéré par de nombreux historiens comme la raison majeure pour laquelle le Sénat, qui ne voulait pas voir Wade à la Maison-Blanche, a acquitté Johnson. Le président pro tempore et le speaker la Chambre ont été retirés de la ligne de succession en 1886, mais ils furent remis en 1947. Toutefois, le président pro tempore du Sénat vient après le président de la Chambre des représentants.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]