Politique à Hong Kong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Politique de Hong Kong)
Aller à : navigation, rechercher
Politique et gouvernement de Hong Kong
Image illustrative de l'article Politique à Hong Kong
Loi fondamentale

Chef de l'exécutif : Leung Chun-ying
Gouvernement
Premier Secrétaire : Stephen Lam
Secrétaire aux finances : John Tsang
Secrétaire à la Justice : Wong Yan-lung
Conseil Exécutif
    Coordinateur des non-officiels :
Liste des agences gouvernementales de Hong Kong
     Système de nomination politique
      Système de responsabilisation des fonctionnaires
Conseil Législatif
Président : Jasper Tsang
Circonscriptions géographiques de Hong Kong
Circonscriptions fonctionnelles de Hong Kong
Élections
Liste des partis politiques de Hong Kong
   Camp Pan-Démocratique
   Camp Pro-Pékin
Justice
Cour de Cassation
    Premier juge de la Cour de Cassation : Geoffrey Ma
Haute Cour de Hong Kong
Districts
Conseil de district de Hong Kong
Droits de l'Homme
Relations internationales

Suffrage universel

La politique à Hong Kong prend place dans un cadre de système politique dominé par sa constitution, la Loi fondamentale de la région administrative spéciale de Hong Kong, son propre Conseil Législatif, son chef de l'exécutif qui est le chef du gouvernement, et dans un système multipartiste. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement.

Le 1er juillet 1997, la souveraineté de Hong Kong est transférée à la République populaire de Chine (RPC), mettant ainsi fin à plus d'un siècle et demi de lois britanniques. Hong Kong devient une Région administrative spéciale (RAS) de la RPC, avec un haut degré d'autonomie dans tous les domaines, à l'exception des affaires étrangères et de la défense, qui restent sous la responsabilité du gouvernement de la RPC.

D'après la Déclaration commune sino-britannique sur la question de Hong Kong (1984) et la Loi fondamentale de la région administrative spéciale de Hong Kong, la commune pourra exercer ses propres systèmes politiques, économiques et judiciaires, ainsi que conserver son propre mode de vie et poursuivre sa participation dans les négociations internationales en tant que territoire dépendant durant au moins 50 ans suite à la rétrocession. Par exemple, le Comité international olympique reconnait Hong Kong comme un participant indépendant de la République populaire de Chine.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Hong Kong a un régime administratif spécial qui fournit des garanties constitutionnelles pour pouvoir instaurer une politique de "un pays, deux systèmes"[1]. Le gouvernement est libéral pour ce qui concerne l'économie mais le suffrage universel n'existe pas, sauf pour les élections municipales.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wong, Yiu-chung. [2004] (2004). One Country, Two Systems in Crisis: Hong Kong's Transformation. Lexington Books. Hong Kong. ISBN 0-7391-0492-6.