Pinocytose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma de principe décrivant la pinocytose

La pinocytose (pino- (du gr. πίνω «boire»), de cyte (cellule) et du suffixe "-ose", indiquant la destruction ou la mort) est un type d'endocytose non spécifique : dans la pinocytose, la cellule absorbe des gouttelettes de liquide extracellulaire, et les redirige sous forme de minuscules vésicules, vers les lysosomes en vue de leur assimilation. C'est un processus notamment fréquent chez les organismes filtreurs (éponges[1], moules[2] ou encore microorganismes aquatiques ciliés[3]...). Elle joue aussi un rôle dans l’absorption de certaines toxines[4].

Comme tous les solutés dissous dans les gouttelettes sont englobés sans discrimination, la pinocytose ne constitue pas une forme de transport spécifique.

Deux types de pinocytose selon la taille des vésicules[modifier | modifier le code]

  • la micropinocytose, qui est le transport de vésicules d'environ 80 nanomètres de diamètre ;
  • la macropinocytose, qui est le transport de gouttelettes d'environ 1 micromètre de diamètre.

Définie en fonction de la taille des vésicules d'endocytose formées lors du processus (0,1 - 0,2 µm), la pinocytose est un mécanisme que toutes les cellules eucaryotes utilisent pour capter des substances à partir de leur environnement. La pinocytose est le résultat de l'invagination continue de la membrane plasmique (à l'inverse de l'exocytose, où on assiste à une évagination de cette membrane autour de la particule étrangère)

Deux types de pinocytose selon le processus[modifier | modifier le code]

On distingue :

  1. L'endocytose fluide (pour laquelle certains auteurs réservent exclusivement le terme "pinocytose") qui correspond à la capture d'une substance présente en solution dans le volume de milieu extracellulaire qui entre dans la cellule lors de chaque invagination de la membrane plasmique. Dans ce cas, la quantité d'une substance particulière qui entre dans la cellule est directement proportionnelle à la concentration de la substance dans le milieu extracellulaire.
  2. L'endocytose par récepteur qui correspond à la capture d'une substance précise grâce à des récepteurs spécifiques présents dans la membrane plasmique de la cellule. Ces récepteurs couplés à leur ligand sont rassemblés dans les zones de membrane qui s'invaginent. Il existe donc à ce niveau un mécanisme qui concentre spécifiquement les macromolécules à internaliser par un système comparable à la sélection des enzymes lysosomales portant le Mannose-6-Phosphate dans le compartiment TRANS de l'appareil de golgi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schmidt, I. (1970). Phagocytose et pinocytose chez les Spongillidae. Zeitschrift für vergleichende Physiologie, 66(4), 398-420.
  2. Pasteels J.J (1968) Pinocytose et athrocytose par l'épithélium branchial de Mytilus edulis L. Zeitschrift für Zellforschung und mikroskopische Anatomie, 92(3), 339-359 résumé
  3. Favard, P., & Carasso, N. (1964). Étude de la pinocytose au niveau des vacuoles digestives de ciliés péritriches. Journal de microscopie, 3(6), 671
  4. Bona, C. A. (1971). La pinocytose de toxines bactériennes par les macrophages et les implications immunologiques. Arch. Biol.(Liege), 82, 323-392.