Personnages de la Belgariade et de la Mallorée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article regroupe les personnages de la Belgariade, de la Mallorée et des Préquelles, écrits par David et Leigh Eddings.

Humains[modifier | modifier le code]

Aloriens[modifier | modifier le code]

Algarois[modifier | modifier le code]

  • Adara est l'épouse d'Hettar et la cousine de Belgarion.
  • Algar Pied-Léger est le fils de Cherek Garrot d'Ours, roi d'Alorie. Il doit son nom à sa grande taille et à sa silhouette fine. Il découvrit avec son père et ses deux frères, Riva Poing-de-Fer et Dras Cou d'Auroch, le moyen de se rendre sur l'autre continent et de dérober l'orbe à Torak. Cette mission déclencha la division de l'Alorie en quatre nouveaux royaumes pour pouvoir protéger. Son royaume prit en partie son nom, l'Algarie. Grande plaine, ses habitants devinrent très vite des nomades et des éleveurs de bétail et notamment de chevaux.
  • Cho-Hag est le roi d'Algarie et chef des chefs de clan Algarois. À cause d'une faiblesse dans les genoux due à une maladie contractée durant son enfance, Cho-Hag ne peut rester droit sans aide. Dans les premiers tomes de La Belgariade, elle lui est apportée par son fils adoptif, Hettar, le Seigneur des Chevaux. Malgré cela, il monte aussi bien à cheval que n'importe quel Algarois. Lors de la bataille de Thull Mardu, Cho-Hag provoque en duel Taur Urgas, le roi des Murgos, dont il est victorieux.
  • Hettar est le fils adoptif de Cho-Hag, le roi d'Algarie. Il est sans doute le moins bavard des Algarois. En effet ses parents ont été tués sous ses yeux par des Murgos alors qu'il était très jeune avant d'être trainé et abandonné dans les plaines désertes d'Algarie. Cho-Hag l'a alors trouvé et recueilli comme son fils mais Hettar a conservé toute sa vie une haine viscérale des Murgos. Il devient, à la grande joie de son père adoptif, un Sha-Dar, un homme pouvant se lier à l'esprit des chevaux, comme il n'en naît qu'un par génération. Ce pouvoir s'avère bien utile dans la quête de la Belgariade. Hettar apparaît peu dans la Mallorée car le Seigneur des Chevaux (tel qu'il est nommé dans les Prophéties) ne doit pas participer à cette quête. Il se marie à la cousine de Belgarion : Adara, une Algaroise.
  • Silar est l'épouse de Cho-Hag et la reine d'Algarie.

Cheresques[modifier | modifier le code]

  • Anheg est le roi de Cherek et dirige son royaume depuis le palais du Val d'Alorie. Il est également le commandant de la flotte de guerre Cheresque, la meilleure flotte du monde. À l'instar des autres Aloriens, Anheg aime la boisson et la bagarre et voue une haine farouche aux Angaraks, en particulier aux Murgos. Anheg passe pour un « Alorien de base » auprès de son peuple et des autres nations du Ponant, mais c'est en fait un esprit éclairé et un érudit, qui compulse tous les livres traitant d'histoire et des prophéties qu'il peut trouver. Il dispose d'une des plus vastes bibliothèques du Ponant et emploie des agents dans tous les royaumes dont le but est de lui trouver de nouveaux livres. Physiquement le roi Anheg ressemble à tous les Cheresques : grand, brun et barbu.
  • Barak apparaît pour la première fois dans Le Pion blanc des présages. Comte de Trellheim, Barak est un grand cheresque qui habite le Golfe de Cherek. Il est le cousin du roi Anheg et est marié avec dame Merel, dont il a deux filles et un fils. Il est roux, très grand, très fort et très poilu. Dans les premiers tomes, Barak s'entend très mal avec Merel. Leur mariage a été arrangé par leurs familles respectives et Merel reste froide envers Barak, ce qui le pousse à souvent s'absenter de Cherek pour éviter de souffrir. Ce n'est que par la suite que tous les deux se rendent comptent qu'en fait ils sont faits l'un pour l'autre. Cette prise de conscience semble être provoquée par la naissance d'Unrak, leur fils cadet. Par la suite, Merel (qui est aussi une dame de compagnie de la reine Islena) se montre très sage et de très bon conseil pour Barak et pour la reine, notamment lorsque la guerre avec les Angaraks a commencé. Dans la prophétie, Barak joue le rôle de l'ours protecteur : il se change en ours dès que Garion est en danger. Sinon il s'avère être un gai compagnon, bourru, aux insultes fleuries et aux beuveries fréquentes. Polgara trouve son influence néfaste tant pour Garion que pour le jeune Mission.
  • Cherek est le roi du royaume d'Alorie avant sa division à la suite du vol de l'orbe à Torak, quelques millénaires avant la belgariade. À la suite de la division de son royaume, son nouveau royaume, au nord, prend son nom. Son royaume devint en réalité, la mer.
  • Greldik est un marin bourru et sans aucun savoir-vivre. Il transportera à de nombreuses reprises Belgarion et des compagnons sur son navire. Il est considéré par Belgarath comme le meilleur marin au monde.
  • Islena est l'épouse d'Anheg et la reine de Cherek.
  • Merel est l'épouse de Barak.

Drasniens[modifier | modifier le code]

  • Dras Cou d'Auroch est le fils de Cherek Garrot d'Ours, roi d'Alorie. Il doit son nom à sa stature très impressionnante. Il découvrit un moyen de dérober l'orbe à Torak avec son père et ses frères. Ce vol provoqua la division du royaume. Son royaume prit le nom de Drasnie. Situé sur des marécages, ses habitants sont des commerçants très malins et la majorité sont en réalité d'excellents espions.
  • Javelin : voir Khendon
  • Kheldar :
    Article détaillé : Kheldar.
  • Khendon (surnommé Javelin) dirige le service d'espionnage de la Drasnie. C'est l'oncle de Liselle.
  • Liselle (surnommée Velvet) est une jeune espionne drasnienne très douée. Très attirée par Silk, elle finit par le séduire et se marie avec lui.
  • Porenn est l'épouse de Rhodar et la reine de Drasnie.
  • Rhodar est le roi de Drasnie.
  • Silk : voir Kheldar
  • Velvet : voir Liselle
  • Vordaï est une sorcière des marais drasniens.

Riviens[modifier | modifier le code]

  • Riva Poing-de-Fer est le fils de Cherek Garrot d'Ours, roi d'Alorie. Il doit son nom à ses mains immenses. Il découvrit avec son père et ses deux frères, Dras Cou d'Auroch et Algar Pied-Léger, le pont de pierre qui permettait de rejoindre l'autre continent. Avec l'aide de Belgarath, ils dérobèrent l'orbe à Torak à son insu. Il devint le gardien de l'orbe et la seule personne capable de la toucher. Belgarath (et également la nécessité) provoqua l'éclatement de l'Alorie en quatre nouveaux royaumes, Cherek, la Drasnie, l'Algarie et enfin Riva, une île isolée, pour pouvoir protéger l'orbe. Le dieu des aloriens, Belar, fit tomber du ciel deux étoiles que Riva forgea pour en faire une épée où l'orbe fut enchâssée et dont le but ultime sera de tuer Torak. Riva érigea une véritable forteresse sur cette île qui prit également son nom. Il épousa Beldaran, fille de Belgarath, et eut un fils Daran. Fou de douleur à la mort de Beldaran, il céda très vite son trône à son fils, incapable de gérer son royaume.
  • Brand est le Gardien de Riva. Il assure la régence de l'île et, après que Garion est devenu roi de Riva, il devient son premier ministre.
  • Garion :
    Article détaillé : Garion.

Angaraks[modifier | modifier le code]

Grolims[modifier | modifier le code]

  • Chamdar est un disciple de Ctuchik qui a tué les parents de Garion et qui est tué par celui-ci lorsque Garion utilise ses pouvoirs de sorcellerie pour la première fois.
  • Ctuchik est un disciple et grand prêtre de Torak qui réside à Rak Cthol. Il est tué au cours d'un duel de sorcellerie contre Belgarath.
  • Harakan est un lieutenant d'Urvon.
  • Naradas est un lieutenant de Zandramas.
  • Urvon est un disciple de Torak qui dirige l'église du dieu en Mallorée. Il a une longue et profonde inimitié partagée avec Beldin.
  • Zandramas est l'Enfant des Ténèbres dans La Mallorée. On ne sait pas grand chose de l'Enfant des Ténébres du second cycle de La Guerre des Dieux sinon qu'il s'agit d'une ex-prêtresse grolim de Mallorée et qu'elle est Darshivienne. Elle se croit désignée pour donner un nouveau dieu et un roi suprême au peuple angarak. Dans ce sens, elle tentera à plusieurs reprises d'éliminer Zakath afin de placer un empereur de son choix sur le trône de Mallorée. Elle enlève le fils de Garion et Ce'Nedra, le prince Geran, afin de l'emmener à l'Endroit-qui-n'est-plus et en faire le nouveau dieu des Angaraks. Vaincue par Garion et Mission, avec l'aide de Polgara et de Cyradis, Zandramas et le Sardion sont expédiés par les deux nécessités dans l'infini univers afin de combler le trou engendré par l'explosion inopinée de l'étoile qui causa la division des deux nécessités.
  • Zedar est un ancien disciple d'Aldur qui est devenu par la suite un disciple de Torak. C'est lui qui vole l'Orbe d'Aldur au début de la Belgariade.

Malloréens[modifier | modifier le code]

  • Brador : chef du département de l'intérieur de l'empire de Mallorée, c'est l'un des plus proches collaborateurs de l'empereur Zakath. Il est également le chef des services secrets de l'empire de Mallorée.
  • Zakath ou Kal Zakath (Kal signifiant Dieu en mallorien), est l'empereur de l'infinie Mallorée au moment des aventures de Garion et de ses compagnons aussi bien dans la Belgariade que dans la Mallorée. Sa présence est anecdotique dans le premier cycle, n'apparaissant que dans le dernier tome de la saga sur une dizaine de pages. Son rôle est par contre prépondérant dans la Mallorée où il est présent à partir du troisième livre en tant qu'empereur de Mallorée avant d'accompagner Garion dans sa poursuite de Zandramas, l'Enfant de Ténèbres ayant enlevé son fils Geran. Zakath est un personnage mélancolique et instable au début de l'histoire, rendu tyrannique et implacable après avoir ordonné l'exécution de la femme qu'il aimait croyant celle-ci mêlée à un complot ourdi par le roi du Cthol Murgos. Découvrant l'innocence de sa fiancée, Zakath se jure de se venger des Murgos et entreprend une guerre d'épuration de leur royaume menée avec la plus grande cruauté. Découvrant que Urgit, le nouveau roi des Murgos, n'est pas le fils de Taur Urgas, Zakath abandonne sa croisade contre la famille royale murgo et rentre en Mallorée où il entame une longue conversion psychologique qui l'amènera à suivre Garion et ses compagnons dans leur quête.

Murgos[modifier | modifier le code]

  • Taur Urgas est roi du Cthol Murgos et dirige son royaume depuis le Drojim à Cthol Urga. Taur Urgas est connu pour être atteint de folie. Il voue une haine farouche aux Aloriens et souhaite devenir roi des rois des Angaraks. Taur Urgas est frappé par la malédiction de la lignée Urga : la folie. Lors de La Belgariade, il mène les troupes Murgos au Nord, dans le but de contrer l'arrivée des armées Malloréennes. Il entreprend également de nettoyer le Cthol Murgos de tous les étrangers venant des royaumes du Ponant, prélude à l'invasion. C'est un ennemi intime du prince Kheldar de Drasnie, qui a tué son fils ainé. Il est vaincu par le roi Algarois Cho-Hag a la bataille de Thull Mardu. Dans le cycle La Mallorée, son fils et successeur Urgit le décrit comme quelqu'un de violent envers ses femmes et ses enfants, encourageant ces derniers à comploter les uns contre les autres avec une règle : le survivant sera son successeur. Urgit raconte également que lorsque quelque chose ne tournait pas comme son père le souhaitait, Taur Urgas se mettait à quatre pattes et mâchouillait les pieds des meubles.
  • Urgit est le successeur de Taur Urgas sur le trône du Cthol Murgos. Il règne depuis Cthol Urga. Dans La Mallorée, Urgit apparaît comme un roi faible, soumis aux pouvoirs religieux et militaire, qui lutte constamment pour sa survie et que le peuple Murgo ne respecte pas. Il a dû tuer tous ses frères pour rester en vie et s'emparer du trône. Lors du passage de Belgarath et de ses compagnons, Velvet découvre qu'Urgit n'est pas le fils de Taur Urgas, mais celui du père de Kheldar, l'espion drasnien. N'étant donc pas de la lignée Urga, il ne connaîtra pas la malédiction qui les frappe et ne deviendra pas fou. Grâce aux conseils avisés de Belgarion, il prendra confiance en lui et commencera à agir en roi. Il refusera ainsi d'accompagner le grand prêtre Grolim Asharak en Mallorée, suivre la quête du Sardion. Peu de temps après le départ des compagnons, il épouse Prala, princesse de la tribu des Cthan.

Nadraks[modifier | modifier le code]

  • Drosta est le roi des Nadraks.
  • Vella est une danseuse nadrake qui a été achetée par Yarblek, lequel la revend plus tard à Beldin, dont elle tombe amoureuse.
  • Yarblek est un marchand nadrak qui est le partenaire commercial de Silk.

Thulls[modifier | modifier le code]

  • Gethell

Arendais[modifier | modifier le code]

Asturiens[modifier | modifier le code]

  • Lelldorin est un Arendais (le peuple du Dieu Chaldan) d'origine Asturienne (la partie de ce peuple vivant dans les forêt et en rébellion perpétuelle contre la couronne). C'est un être gai, insouciant et d'un enthousiasme spontané qui confine à la stupidité. L'action est simultanée à la pensée chez ce garçon, de ce fait la notion de réfléchir avant d'agir lui complètement étrangère. Il a une faculté sidérante à se mettre dans de fâcheuses postures. Tous les Asturiens sont d'excellents archers, et Lelldorin est le meilleur d'entre eux.
  • Mayaserana est l'épouse de Korodullin et la reine d'Arendie.

Mimbraïques[modifier | modifier le code]

  • Ariana est l'épouse de Lelldorin.
  • Korodullin est le roi d'Arendie.
  • Mandorallen est l'actuel Baron de Vo Mandor, dans le duché de Mimbre, en Arendie. Il est un chevalier mimbraïque, et comme tous les mimbraïques, il est très courageux et dévoué aux idéaux chevaleresques, mais assez stupide et persuadé d'être invincible. Le langage soutenu et châtié qu'il utilise (autre conséquence du fait qu'il soit mimbraïque) le démarque des autres membres du groupe (comme Barak, qui est plutôt vulgaire). Il est l'un des compagnons de Garion durant sa reconquête de l'Orbe d'Aldur, et est connu dans la Prophétie sous le nom du Chevalier Protecteur. Au cours de cette quête, il éprouve pour la première fois la peur (face à des êtres composés de lichen, de bois mort et de boue); conscient dès lors du fait qu'il n'est pas parfait, il cherchera à bannir à jamais la peur de son âme. Durnik lui conseille de rire de la peur, et Mandorallen le prend au pied de la lettre, en riant dès qu'il rencontre des créatures terrifiantes. Sa vie amoureuse est malheureusement compliquée. Il garda longtemps secret son amour pour la jeune femme du baron de Vo Ebor, Nerina. À la mort du baron, un parent de Vo Ebor, prenant possession de l'héritage, offre à la suite d'une soirée de beuverie la main de Nerina à un de ses soudards. La situation devint tellement tendue que Garion dut intervenir au titre de Roi des Rois du Ponant ; il offrit des terres au baron en échange de la jeune femme. Peu après il força Mandorallen et Nerina à se marier dans un des temples de Chaldan. À la fin de La Mallorée, le couple est heureux.

Marags[modifier | modifier le code]

  • Taïba apparaît pour la première fois dans Le Gambit du magicien, troisième tome de La Belgariade. Elle est née en esclavage et descend des Maragues, race exterminée par les Tolnedrains qui étaient attirés par l'or présent au Maragor. Elle a toujours vécu à dans les souterrains réservés aux esclaves de Rak Cthol, fief du sorcier ennemi de Belgarath, Ctuchik. Elle tombe amoureuse rapidement de Relg l'Ulgo. Ce dernier lui a sauvé la vie en lui faisant traverser la paroi d'une grotte dont elle était prisonnière. En outre, c'est ce qui était prévu par la prophétie. Elle passe son temps à taquiner Relg qui le prend très mal au début car c'est un fanatique. Elle, par contre, ne connaît pas la pudeur, ayant toujours été donnée comme récompense aux esclaves méritants. Au fur et à mesure de l'histoire, sa relation avec Relg va devenir de plus en plus sérieuse, Relg se laissant petit à petit attirer par elle. À la fin de la Belgariade, ils se marient avec le consentement du dieu des Maragues, Mara et celui d'UL, le dieu de Relg. Et ils eurent beaucoup d'enfants, dont un sera le prochain Gorim, chef spirituel des Ulgos.

Nyissiens[modifier | modifier le code]

  • Sadi, L'homme qui n'était pas un homme, est le chef eunuque de la reine Salmissra de Nyissie durant le premier cycle. Sur ordre de sa souveraine, il fait enlever Garion lors de son passage dans le pays des serpents. Garion est alors sauvé des griffes de la reine grâce à l'intervention de Barak et de Polgara, qui change au passage Salmissra en serpent. Par la suite, Sadi doit cacher au reste du monde la transformation dont a été frappée sa souveraine et devient donc un personnage encore plus important qu'il ne l'était déjà du fait du délaissement de la politique dont fait preuve Salmissra. Dans la Mallorée, Sadi se voit discrédité aux yeux de sa reine par un rival qui s'empare alors de son poste et s'arrange pour que Salmissra mette la tête de Sadi à prix. Lorsque le groupe de Garion passe par la Nyissie, Polgara et Garion découvrent que cette sombre machination a été orchestrée par Zandramas qui cherchait à obtenir l'appui du chef-eunuque de Nyissie afin que ce dernier l'aide à s'échapper de Riva après l'enlèvement du prince Geran. Devant le refus de Sadi, celle-ci se débrouilla pour le remplacer par quelqu'un de plus réceptif. Devant son impossibilité de rétablir sa place, Sadi décide donc de se joindre à la quête de Garion, ce qui sera plusieurs fois salutaire au groupe notamment en raison de la parfaite connaissance du Nyissien dans le domaine des drogues et poisons divers. Après avoir sauvé le prince Geran avec Garion, Sadi retourne en Nyissie où la reine Salmissra lui pardonne et le rétablit dans ses fonctions de chef-eunuque du palais. Sadi possède un petit serpent.
  • Salmissra désigne à la fois un personnage et un titre.
    • La première Salmissra : elle était à l'origine une personne physique : en l'occurrence, la prêtresse du dieu-serpent Issa, le dieu protecteur des Nyissiens. Il advint que Issa tomba amoureux de sa belle prêtresse et que les deux eurent une idylle amoureuse. Le dieu, refusant de perdre son amour, rallongea démesurément la vie de Salmissra. Mais, ne pouvant la rendre immortelle (privilège des dieux), Salmissra finit par mourir alors que le dieu Issa, comme ses frères, avait quitté le Ponant après la Première Guerre des Dieux. Pour ne pas attrister leur dieu, les Nyissiens désignèrent alors une jeune fille ressemblant énormément à la prêtresse pour prendre sa place aux côtés du dieu-serpent. La lignée des Salmissra venait d'être créée comme grande prêtresse du dieu Issa et souveraine de la Nyissie.
    • La Salmissra de la Belgariade et de la Mallorée : la Salmissra que Garion rencontre en Nyissie sera la dernière de la lignée. Voulant réellement devenir immortelle, celle-ci est prête à trahir Issa pour épouser Torak en lui livrant Garion et Polgara. Son plan contrecarré par Polgara, Salmissra se voit transformer en serpent pour le reste de sa vie qui est devenu éternelle en punition de sa trahison, ce qui finalement ne se révélera pas un mal pour la reine-serpent. De plus, elle semble disposer d'un certain don de clairvoyance puisque, à plusieurs reprises au cours de l'histoire, elle prédit des événements ou devine des choses que les autres protagonistes, y compris Belgarath et Polgara, sont incapables de deviner. Ce qui ne l'empêche pas de se tromper lorsqu'elle prédit l'issue de la rencontre entre Polgara et Zandramas dans La Mallorée. Salmissra est très imbue de sa personne (même lorsqu'elle est transformée en serpent), elle se croit la plus belle femme du monde et est en conflit avec Polgara qui est considéré par tous comme la plus belle femme du monde à sa place. La reine de Nyissie semble toujours sous l'effet d'une drogue hallucinogène qui lui plonge dans un état second (peut-être la source de sa double vision), ce qui ne l'empêche pas de réagir avec une grande cruauté envers ceux qui l'entourent en n'hésitant pas, par exemple, à tuer elle-même ceux qui, de sa seule opinion, l'ont offensée.

Sendariens[modifier | modifier le code]

  • Brendig est un général de l'armée sendarienne.
  • Doroon est l'un des amis d'enfance de Garion à la ferme de Faldor.
  • Durnik :
    Article détaillé : Durnik.
  • Faldor est le propriétaire de la grande ferme où Garion a grandi.
  • Furlach est le roi de Sendarie.
  • Layla est l'épouse de Furlach et la reine de Sendarie.
  • Rundorig est l'un des amis d'enfance de Garion à la ferme de Faldor.
  • Zubrette est l'une des amies d'enfance de Garion à la ferme de Faldor.

Tolnedrains[modifier | modifier le code]

  • Bethra est une courtisane de la Cour de l'empereur de Tolnedrie, qui est en réalité une espionne drasnienne.
  • Ce'Nedra :
    Article détaillé : Ce'Nedra.
  • Ran Borune XXIII est l'empereur de Tolnedrie et le père de Ce'Nedra.
  • Varana est un général tolnedrain qui succède sur le trône de Tolnedrie à Ran Borune XXIII, à la mort de celui-ci.

Ulgos[modifier | modifier le code]

  • Le Gorim est le grand prêtre d'UL.
  • Relg apparaît pour la première fois dans Le Gambit du magicien, troisième tome de La Belgariade. Relg est un mystique Ulgo, il est à la recherche de l'enfant devant succéder au Gorim, qui est le chef spirituel de ce peuple. Comme tous ses compatriotes, il vit sous terre et ne remonte jamais à la surface. Il devra pourtant s'y résoudre pour accompagner Belgarath dans sa mission. Il a le pouvoir de traverser la roche comme si elle n'existait pas, ce qui causera le traumatisme phobique de Silk. D'un mysticisme extrême, il se complait dans la pureté et semble dégouté par les femmes. C'est alors qu'il se liera avec Taïba, la "Mère de la race qui n'est plus", dernière des Marags. Ils eurent ensemble un fils, qui se trouve être le prochain Gorim. Ensemble, ils partent vivre à Maragor.

Dieux[modifier | modifier le code]

  • Aldur est un dieu qui n'a aucun peuple élu, ayant préféré prendre une poignée de disciples qui vivent tous dans le Val d'Aldur, au sud de l'Algarie. Son animal emblématique est la chouette.
  • Belar est le dieu des Aloriens. Son animal emblématique est l'ours.
  • Chaldan est le dieu des Arendiens. Son animal emblématique est le taureau.
  • Issa est le dieu des Nyissiens. Son animal emblématique est le serpent.
  • Mara est le dieu des Marags. Son animal emblématique est la chauve-souris.
  • Nedra est le dieu des Tolnedrains. Son animal emblématique est le lion.
  • Torak est le Dieu des Angaraks. Il fut pendant la Belgariade l'instrument de l'esprit des Ténèbres et incarnait donc l'Enfant des Ténèbres. Arrogant et vaniteux, il était extrêmement fier de sa beauté et trouvait agréable les sacrifices humains que ses prêtres, les grolims, lui offraient. Lorsqu'Aldur trouva l'Orbe, Torak la convoita et finit par la voler à son frère, après que ce dernier eut refusé de la lui donner. Cela déclencha une grande guerre entre les dieux et leurs peuples qui dura jusqu'à ce que Torak déclenche le pouvoir de l'Orbe et lui fasse fendre le monde en deux. La mer aurait tout recouvert si Belar et Aldur n'avait arrêté les flots en furie. L'Orbe se rebella alors contre cet usage contre nature de son pouvoir et réduisit en cendres la moitié du visage de Torak ainsi que la main qui l'avait brandit contre la terre. Étant un dieu, ses blessures ne pouvaient guérir et il se retrouva horriblement défiguré. Dès lors, il cacha son visage derrière un masque de fer. Il fit construire par son peuple Cthol Mishrak, la cité de la Nuit Eternelle, car Torak dissimulait son visage dans l'obscurité.

Les siècles passèrent jusqu'au jour où Belgarath accompagné de Cherek Garrot-d'Ours et de ses fils, Dras Cou-d'Auroch, Algar Pied-léger et Riva Poing-de-Fer, s'introduisirent dans la ville et dérobèrent l'Orbe pour la ramener dans le Ponant. La garde de la pierre magique échut à Riva, le seul ayant un cœur suffisamment pur pour que l'Orbe le laisse la toucher. Torak, fou de colère, fit s'écrouler la tour de fer que lui avait érigée son peuple et chassa ce dernier de la ville. Les siècles passèrent à nouveau jusqu'à ce que Zedar, disciple de Torak et ancien disciple apostat d'Aldur, se débarrassa des descendants de Riva par l'intermédiaire de Salmissra, reine des Nyissiens. Torak rassembla à nouveau son peuple et fondit sur le Ponant. Il ravagea la Drasnie et fit le siège de la forteresse d'Algarie pendant une dizaine d'années avant de se tourner vers Vo Mimbre, en Arendie, où se déroula la bataille finale. Lors de cette bataille, Brand, le gardien de Riva, alors instrument de l'esprit de la Lumière défia Torak en duel. Le Dieu semblait avoir l'avantage jusqu'à ce que Brand dévoile son bouclier dans lequel était enchassé l'Orbe d'Aldur. Torak, pris de terreur, lâcha alors son épée et Brand lui transperça l'œil gauche, lui enfonçant son épée dans le crâne. Torak tomba dans le coma à la suite de cette terrible blessure et fut enlevé par Zedar qui alla dissimuler son corps. Il ne se réveilla que lorsque Belgarion revint sur le trône de Riva, au moment où il toucha l'Orbe. Belgarion l'affronta avec l'épée de son ancêtre dont la garde portait l'Orbe et le tua. Torak mourut abandonné de tous.

  • UL est le père de tous les autres dieux ainsi que le dieu des Ulgos.
  • Essaïon : voir Mission

Dryades[modifier | modifier le code]

  • Ce'Vanne est la mère de Ce'Nedra, décédée avant le début de la Belgariade.
  • Xantha est la reine des Dryades. La première rencontre avec ce personnage se passe lors du voyage de Garion, accompagné de Polgara et Belgarath, dans la forêt des Dryades.
  • Xera est une cousine de Ce'Nedra.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Beldaran est la fille de Belgarath et Poledra et jumelle de Polgara. Les deux enfants grandissent au Val d'Aldur, élevées par Beltira et Belkira et Beldin, frères de Belgarath (celui-ci avait reçu un terrible choc en apprenant la mort de sa femme Poledra et n'était pas capable de s'en occuper). Jeune fille blonde à la peau claire, douce et aimante, elle ne possède pas le "Vouloir et le Verbe" propre aux disciples d'Aldur et de Torak. Lors de son seizième anniversaire, elle fut envoyée à Riva afin de s'unir avec le roi de l'île, Riva Poing-de-Fer avec qui elle engendra la lignée gardienne de l'Orbe. Elle mit au monde Daran. Elle mourut d'une maladie causée par le climat de l'île et empirée par le prêtre de Belar de l'époque, que même Polgara ne parvint pas à soigner (Poledra apparaitra à Polgara pour lui dire qu'il faut la laisser partir). Elle est emmenée par Ul et laissera un profond désespoir derrière elle. Riva sera tellement accablé qu'il ne gouvernera plus après sa mort et Polgara en voudra à son père.
  • Beldin :
    Article détaillé : Disciples d'Aldur.
  • Belgarath :
    Article détaillé : Belgarath.
  • Cyradis est la sibylle de Kell, une antique cité perdue au cœur de l'empire malloréen, protégée des grolims du dieu-dragon Torak par une malédiction leur en interdisant l'accès. Cyradis n'est pas aveugle contrairement à ce que plusieurs personnages du roman laissent supposer, la jeune femme s'est elle-même occultée la vue à l'aide d'un bandeau opaque du fait de sa fonction de sibylle qui est « de lire l'histoire du monde dans les étoiles », en d'autre termes d'être en lien avec les deux nécessités bataillant tout au long de la saga par l'intermédiaire des dieux et des hommes. À la fin de La Mallorée, Polgara lui retirera son bandeau, lui rendant symboliquement la vue en lui permettant d'effectuer le choix qui met fin à la grande guerre des dieux et des hommes, condamnant du même coup Zandramas et sauvant Geran, le fils de Garion. Ayant perdu son pouvoir, Cyradis cesse d'être une sibylle et épouse Zakath, devenant Impératrice de Mallorée.
  • Mission est un jeune garçon blond d'environ 3 ans dont l'âme est pure, dénuée de toute violence et de la moindre connaissance de la haine. Il est adopté et éduqué par Zedar, ex-disciple du dieu Aldur, pour s'emparer de l'Orbe d'Aldur que seule une âme de la lignée des Poing-De-Fer ou totalement dépourvue de haine peut toucher. L'unique mot qu'il sait prononcer est « Mission », mais plus tard on se rend compte qu'il sait aussi dire « Belgarion ». Dans la série il apparaît comme un des personnages les plus touchants de par son attitude et son ignorance de la violence. Il est enlevé à Ctuchik dans Le Gambit du magicien et reste sous la protection de Polgara. C'est un élément clé de la Prophétie. Plus loin dans l'histoire, dans le chant I de La Mallorée, Les Gardiens du Ponant, Mission vit dans l'ancienne demeure de Poledra au Val d'Aldur avec Polgara et Durnik. On découvre qu'il est doté d'un pouvoir plutôt particulier : il a le don de lire au travers du cœur et de l'âme des gens, c'est-à-dire, lire les pensées. Dans le chant II, Le Roi des Murgos, ce personnage est rebaptisé (en réalité c'est le nom qu'il devait porter) par Ul lui-même, Essaïon. Dans le dernier tome de la Mallorée, La Sibylle de Kell, il devient le Vrai Dieu des Angaraks par le choix de la sibylle de Kell, Cyradis. À terme, il est destiné à devenir le dieu de toute la Terre imaginée par David Eddings.
  • Poledra est la femme de Belgarath et la mère de Polgara et Beldaran. Elle est aussi la très lointaine grand-mère de Belgarion, (personnage principal du cycle). Il s'agit d'une louve transformée en femme par amour pour Belgarath. C'est d'ailleurs pour cela que son mari ne se change, la plupart du temps, qu'en loup. Lorsque Belgarath est parti pour la première fois récupérer l'Orbe d'Aldur des mains de Torak, Poledra mourut lors de l'accouchement de ses filles jumelles Polgara et Beldaran. C'est du moins ce que tout le monde crut jusqu'à la fin (sauf Polgara qui était au courant et Garion qui s'en rendit compte), où il s'avère qu'elle était bien vivante. Aldur a souhaité l'écarter des évènements, malgré la peine subie par son premier disciple. Dans les textes prophétiques du Codex Mrin, elle porte le nom de La femme qui regarde. En effet, jusqu'à la fin, elle n'est qu'une observatrice discrète puisque personne ne devait se rendre compte qu'elle était encore vivante.
  • Polgara :
    Article détaillé : Polgara.
  • Toth est d'abord le guide muet de la sibylle de Kell Cyradis avant de rejoindre, sur l'ordre de sa maîtresse, Belgarion et ses compagnons dans leur poursuite de Zandramas et la quête du Sardion. Il se lie particulièrement d'amitié avec Durnik, avec lequel il partage une passion pour la pêche. Toth est d'une grande aide pour la petite compagnie de Belgarion lors de leurs confrontations avec les Grolims ou les Gardiens du temple. De forte carrure et très grand, il dispose d'une force de frappe conséquente. Il est totalement dévoué à sa maîtresse, avec qui il peut entrer en contact à tout moment. Sous ses ordres, il trahit ses compagnons qui se cachaient des soldats malloréens lancés à leur poursuite. Durnik lui retire son amitié un moment, avant que Cyradis ne demande à Polgara d'intercéder en sa faveur auprès de son mari.