Paul Siefert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Siefert

Description de l'image  Paul Siefert.jpg.
Naissance 28 juin 1586
Gdańsk, Drapeau de la Pologne Pologne
Décès 6 mai 1666
Gdańsk, Drapeau de la Pologne Pologne
Activité principale Compositeur, organiste
Maîtres Sweelinck
Élèves Christoph Bernhard, Andreas Neunhaber

Paul Siefert[note 1] est un organiste et compositeur allemand, baptisé le 28 juin 1586 à Dantzig, aujourd'hui Gdańsk en Pologne et décédé dans la même ville le 6 mai 1666. Il a pour élèves Christoph Bernhard et Andreas Neunhaber.

Biographie[modifier | modifier le code]

Siefert étudie en 1607-08 auprès de Sweelinck à Amsterdam grâce à une bourse qui lui est octroyée par la municipalité de Dantzig. Après son retour il travaille comme organiste suppléant dans sa ville natale. De 1611 à 1616 il exerce à la plus ancienne église de Königsberg (aujourd'hui Kaliningrad en Russie) puis à Varsovie à la Chapelle Royale du roi de Pologne Sigismond III. Enfin le 23 septembre 1623 il est nommé organiste titulaire de la Marienkirche, principale église de Dantzig qu'il ne quittera plus. Il se mesure avec son concurrent Marco Scacchi, le maître de Chapelle de Varsovie ; pendant cette confrontation prolongée, les deux compositeurs rivaliseront par le nombre de recueils publiés.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Recueils d'œuvres vocales[modifier | modifier le code]

  • Psalmen Davids nach frz. Melodey oder Weise in Music componirt (Dantzig 1640)
  • Canticum seu Symbolum … Te Deum laudamus (Dantzig 1642)
  • Anticribratio musica ad avenam Scacchianam (Dantzig 1645)
  • Epithalamium … Regis Reginaeque Poloniae (Dantzig 1646) ; l'édition originale est perdue, mais la musique conservée car reprise dans Psalmorum Davidicorum.
  • Psalmorum Davidicorum, Ad Gallicam melodiam … pars II (Dantzig 1651) ; inclut un Canzon à 8 pour les instruments
  • Melisma harmonicum in honorem … Consulis Gedanensis Friderici Eleri (Dantzig 1647?) ; perdue

Œuvres pour orgue[modifier | modifier le code]

  • Variations sur Puer natus in Bethlehem
  • Choral varié Nun komm der Heiden Heiland (anonyme ; publié sous le nom de Siefert)
  • Paduane
  • Fantaisie
  • Benedicam Dominum, d'après un motet de Roland de Lassus ;
  • 13 fantaisies d'attribution douteuse

Ouvrages théoriques[modifier | modifier le code]

  • Anticribratio musica ad avenam Scacchianam (Dantzig 1645)
  • Examen musicum (Breslau 1649) ; perdu

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Seiffert: „Paul Siefert. Biographische Skizze“, Vierteljahrsschrift für Musikwissenschaft VII, 1891
  • C.-A. Moberg: ”Om Paul Sieferts ’Psalmen Davids’ 1651”, Eripainos Uusi Musiikkilehti VII/VIII, 1957
  • C. Dahlhaus (hrsg. unter W. Wiora): „Cribrum musicum. Der Streit zwischen Scacchi und Siefert“, in Norddeutsche und nordeuropäische Musik (Referate der Kieler Tagung 1963), Kieler Schriften zur Musikwissenschaft XVI, Kassel 1965
  • W. Nitschke: „Zu Paul Sieferts Psalmen“, Kongreßbericht Bonn 1970

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Également Sibert, Sivert, Syfert ou Paulus Syfertius

Références[modifier | modifier le code]