Paradise (Washington)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 47′ 06″ N 121° 43′ 58″ O / 46.78498056, -121.73264167

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paradise.
Grande salle de Paradise Inn

Paradise Inn est un hôtel construit en 1916 et classé au registre national des sites historiques américains depuis le 28 mai 1987[1],[2].

Géré par le Service national des parcs, il est situé à 1 645 m d'altitude sur le versant sud de l'imposant mont Rainier, un volcan protégé à l'intérieur du parc national du Mont Rainier dans l'État de Washington au nord-ouest des États-Unis.

Son nom Paradise lui vient du nom du lieu où il est implanté. Ce lieu accueille également le centre d'accueil pour visiteurs Henry M. Jackson Visitor Center (1966), nommé Paradise Visitor Center avant 1987[3] ainsi que la maison des guides Paradise Guide House (1920). De nombreux alpinistes partent de ce lieu pour accomplir l'ascension du volcan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les plans de l'hôtel ont été conçus en 1915 par l'architecte Frederick Heath de la société Heath, Gove & Bell[4]. Initialement prévu pour être construit au lieu-dit Longmire, les services du parc national décident de modifier l'emplacement lorsqu'un des investisseurs se retirent du projet. L'hôtel sera construit par la société Rainier National Park Company, fondée par Steven T. Mather, l'assistant du Secrétaire à l'Intérieur des États-Unis[5],[6].

Les matériaux de construction proviennent de la région, notamment des poutres en cèdre et des pierres locales. Bien que la toiture était initialement prévue en couleur rouge, les services du parc décidèrent que celle-ci seraient vertes pour mieux s'implanter dans son environnement. L'hôtel commence à accueillir les premiers visiteurs du parc le premier juillet 1917. Son coût est estimé à l'époque entre 90 000 et 100 000 dollars[5],[7],[8].

De 1942 à 1943, l'armée utilise l'hôtel pour accueillir des soldats devant s'entraîner pour des conditions hivernales en montagne[5]. En 1952, la société Rainier National Park Company vend le bâtiment au service national des parcs. Ce dernier louera ensuite les structures à différents concessionnaires privés devant gérer l'hôtel. Le service des parcs pensa un moment à détruire le bâtiment suite à sa vetusté mais cela mena à un vent d'opposition. 1,75 million de dollars furent dépensés en 1979 pour restaurer l'hôtel[5] avant qu'il ne soit classé au registre national des sites historiques américains depuis le 28 mai 1987[1]

Architecture[modifier | modifier le code]

Paradise Inn en 2008 après rénovations.

Le bâtiment originel se compose de deux étages. Le rez-de-chaussée accueille deux grandes salles : un grand hall et une salle à manger. À l'extrémité orientale du bâtiment se trouve une construction perpendiculaire à trois étages donnant à l'ensemble la forme d'un T. Cette partie de l'hôtel accueille d'autres chambres[5].

Le grand hall mesure environ 15 mètres sur 34 et est entouré par une mezzanine élevée (ajoutée en 1925). Deux foyers en pierres sont positionnées à chaque extrémité de la salle[5],[7].

La salle à manger mesure 16 mètres sur 32 et dispose d'un foyer en pierres de 15 mètres de haut[5]. Les chambres originelles situées à l'étage ne mesurent que 2,4 mètres sur 2,4[6]. Les chambres sont séparées par des poutres permettant de supporter le toit.

La structure du bâtiment principal se compose de tronc de cèdres. Il est équipé de portes double en vue d'aérer facilement les salles en été. Il est équipé de fenêtres en dômes pour fournir un éclairage naturel par en haut[4]. Une annexe de 4 étages, construite en 1920, fournit 100 chambres[5],[6].

L'hôtel est fermé durant deux années en 2006 pour subir à nouveau une restauration et pour lui permettre de mieux résister aux effets d'un tremblement de terre. 30 millions de dollars furent ansi investis. L'hôtel est rouvert en mai 2008[9],[10].

Photos[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) National Historic Landmark summary listing, « Paradise », National Park Service (consulté le 26-02-2008)
  2. (en) National Register of Historic Places, « National Register Information System », National Park Service (consulté le 26-02-2008)
  3. (en) Mount Rainier National Park Centennial Celebration, « Mt. Rainier National Park Centennial Timeline 1960s », National Park Service,‎ 1999 (consulté le 22-05-2007)
  4. a et b (en) Pacific Northwest: Paradise Inn Great Lodges of the National Parks PBS
  5. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Christine Barnes (photogr. Fred Pfulghoft et David Morris), Great Lodges of the National Parks: The Companion Book to the PBS Television Series, W W West,‎ avril 2002 (ISBN 0-9653924-5-7), p. 48 – 57
  6. a, b et c (en) Kay W. Scott et David L. Scott, The Complete Guide to the National Park Lodges, 3rd, Globe Pequot,‎ février 2002 (ISBN 0-7627-1197-3), p. 195 – 197
  7. a et b (en) « Architecture in the Parks (Paradise Inn) », National Park Service,‎ February 2001 (consulté le 02-01-2007)
  8. (en) Tweed William C., Soulliere, Laura E. , Law, Henry G., « Rustic Architecture: 1916 - 1942 », National Park Service,‎ Février 1977 (consulté le 02-01-2007)
  9. (en) Carlton Harrell Debera, « Mount Rainier's Paradise Inn to undergo a two-year face-lift », The Seattle Post-Intelligencer,‎ 11-10-2005 (consulté le 02-01-2007)
  10. (en) The Seattle Times, « Paradise Inn to close for two years »,‎ 8-09-2005 (consulté le 02-01-2007)