On Board Diagnostics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un diagnostic embarqué, ou On-Board Diagnostics (abrégé en OBD), est un ensemble de capacités de diagnostic matériel qui est embarqué dans la plupart des véhicules à moteur thermique produits dans les années 2000.

L'OBD décrit les moyens à mettre en œuvre pour contrôler l’ensemble des composants du groupe motopropulseur affectant les émissions polluantes du véhicule tout au long de sa vie.

Historique[modifier | modifier le code]

À partir des années 1980, les constructeurs automobiles ont commencé à intégrer massivement de l'électronique dans leurs véhicules, en particulier à travers l'utilisation d'un calculateur de contrôle moteur (aussi appelé calculateur d'injection, initialement utilisé en essence) destiné à gérer le fonctionnement du moteur et à diagnostiquer ses défaillances.

Les diagnostics embarqués sont devenus progressivement de plus en plus sophistiqués, pour permettre aux moteurs de respecter les seuils d'émissions polluantes réglementaires de plus en plus stricts. Aux États-Unis, c'est l'Agence de Protection de l'Environnement qui a fixé les premiers seuils standard.

Par la suite, les exigences règlementaires sont allées plus loin que ces simples seuils et se sont étendues aux méthodes et moyens à mettre en œuvre pour détecter toute perte de la capacité à maîtriser les émissions et en avertir l'utilisateur. Cette règlementation des diagnostics OBD est née en Californie en 1985.

OBD-II[modifier | modifier le code]

Prise OBD-II

L'OBD-II spécifie en particulier l'interface standard d'accès au système de diagnostics embarqués, et a été introduit dans le milieu des années 1990. La Californie, à travers le CARB (California Air Resources Board) l'a imposé à tous les véhicules vendus aux États-Unis à partir du 1er janvier 1996.

L'interface OBD-II permet la lecture des Diagnostic Trouble Codes standardisés, ou DTC, générés par le système informatique embarqué, ainsi que les informations temps réel en provenance des capteurs connectés aux calculateurs de bord. La norme prévoit aussi l'effacement des DTC enregistrés par les calculateurs lorsque la maintenance a été effectuée.

Les voyants permettant d'alerter l'utilisateur des dysfonctionnements du moteur ont eux aussi été standardisés. Tout défaut pouvant mener à un dépassement des seuils provoque un allumage normalisé du voyant Malfunction Indicator Lamp ou MIL.

E-OBD et J-OBD[modifier | modifier le code]

Basé sur la réglementation OBD US, l’E-OBD (ou European On-Board Diagnostics) est obligatoire en Europe depuis l’étape dite EURO3. Les défaillances qui mènent au dépassement des seuils d’émissions E-OBD sont détectées et indiquées par un voyant au tableau de bord, et stockées dans la mémoire du calculateur de contrôle moteur.

Ce système a été rendu obligatoire par la directive européenne 98/69/EC pour tous les véhicules à allumage commandé (essence) depuis le 1er janvier 2002 et pour tous les véhicules à allumage par compression (diesel) depuis le 1er janvier 2004. Ces deux dates s'appliquent aux véhicules particuliers de PTAC inférieur à 2,5 tonnes et non équipés du GPL/GNL. Les véhicules utilitaires et les véhicules GPL/GNL sont concernés au 1er janvier 2007.

Au Japon, c'est un système similaire, le J-OBD, qui est utilisé.

Outils de diagnostic OBD[modifier | modifier le code]

L'interface USB

Des outils débarqués permettent de diagnostiquer l'état d'un véhicule en utilisant la prise de diagnostic standard prévue à cet effet, permettant ainsi de déterminer les réparations nécessaires en cas de panne.

En garage, cet outil est généralement appelé "valise" du fait de sa forme et de son contenant de transport ressemblant à une valise.

Ces outils de diagnostic sont depuis quelques années également disponibles au grand public via des applications informatiques existant sur plusieurs plateformes mobiles et PC (Android, Windows, iPhone...). Pour les utiliser, l'achat d'un adaptateur (via cable USB ou bluetooth) permettant de connecter l'interface OBD-II à l'équipement informatique est nécessaire par exemple l'ELM327.

Liens externes[modifier | modifier le code]